GNOSTIQUE

Prononciation : ghno-sti-k'
Nature : s. m. et f.

1Nom d'hérétiques d'Égypte et de Syrie qui suivaient la gnose, c'est-à-dire un système mêlant les doctrines orientales et les idées chrétiennes.
Ces philosophes prirent le nom de gnostiques, parce qu'ils s'attribuaient une connaissance plus sublime et plus étendue de Dieu , DIDEROT , Opin. des anc. phil. Philosophie orientale. Adj. L'hérésie gnostique.
2Savant, éclairé, ce qui est le sens propre et s'est dit des parfaits chrétiens livrés également à la contemplation et aux bonnes oeuvres.
Il [saint Clément d'Alexandrie] nous propose ce qui convient aux plus parfaits, qu'il appelle les gnostiques, c'est-à-dire, selon le langage assez commun de son temps et dérivé de saint Paul, les parfaits et les spirituels , BOSSUET , Ét. d'orais. VI, 8
Du grec, gnose.