GLORIEUSEMENT

Prononciation : glo-ri-eû-ze-man
Nature : adv.

D'une manière glorieuse, digne de louanges.
Des fautes si sincèrement reconnues et dans la suite si glorieusement réparées par de fidèles services , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Le vainqueur de Bouvines ne finit pas glorieusement sa carrière illustre , VOLT. , Moeurs, 51
Glorieusement est toujours pris en bonne part : il règne glorieusement ; il se tira glorieusement d'un grand danger, d'une mauvaise affaire , VOLT. , Dict. phil. Gloire.
XIIe s.
Cantums [chantons] al segnor ; kar gloriosement magnifiez est , Liber psalm. p. 236
XIIIe s.
L'antienne del magnificaz, Cele dit dant Tybers li chaz, Et Renart l'a bien entoné Et gloriosement chanté , Ren. 21358
XVIe s.
Ayant desfait fort glorieusement ses ennemis , AMYOT , Péric. 49
Glorieuse, et le suffixe ment ; provenç. gloriosament ; espagn. et ital. gloriosamente.