GLAPISSEMENT

Prononciation : gla-pi-se-man
Nature : s. m.

1L'aboi aigre des renards et des petits chiens.
Son glapissement [du renard] est une espèce d'aboiement qui se fait par des sons semblables et très précipités , BUFF. , Quadr. t. II, p. 213, dans POUGENS
2Par dénigrement, il se dit aussi des personnes.
Passons maintenant au glapissement des furies sur le si bécarre , J. J. ROUSS. , Examen de l'Orphée de Gluck.
Cette dominante diésée forme un glapissement affreux , J. J. ROUSS. , ib. Fig.
Ces tribuns du peuple que la nation comptera longtemps encore, malgré les glapissements de l'envieuse médiocrité, au nombre des libérateurs de la patrie , MIRABEAU , Collection, t. III, p. 379
Glapir.