GLANDE

Prononciation : glan-d'
Nature : s. f.

1Terme d'anatomie. Nom des parties qui ont pour fonction d'effectuer la sécrétion de certains fluides. Terme de botanique. Nom d'organes de forme variée, remplis d'un liquide spécial. 2Terme d'anatomie. Nom improprement donné et improprement conservé à plusieurs organes qui ne sont le siége d'aucune sécrétion. La glande thyréoïde. Les glandes lymphatiques. 3Tumeur survenue soit dans les glandes soit dans les ganglions lymphatiques.
La reine d'Angleterre, fort incommodée d'une glande au sein, eut une nouvelle affliction , SAINT-SIMON , 118, 33
Il lui était venu [à la reine d'Espagne] des glandes au col , SAINT-SIMON , 303, 198
Une glande qu'elle avait au sein fut le foyer d'une humeur corrosive qui la dévora lentement , MARMONTEL , Mém. IV
XIIIe s.
En col nuées [nouées] glandres out [elle eut], K'hom escrouele numer sout [a coutume de nommer] , Édouard le conf. V. 2612
XVIe s.
Outre les choses dites en general des glandes, il faut sçavoir que le pancreas est un corps glanduleux.... , PARÉ , I, 17
Les glandes [ganglions] des ainnes , PARÉ , IV, 31
Glandula, est une tumeur ainsi dite, parce qu'elle ressemble à un gland ou une glande, ou parce qu'elle est plus souvent engendrée ès glandes des emonctoires , PARÉ , V, 17
Bas-lat. glantia, glans, glande, tumeur ; du latin glans, gland, par assimilation de forme.