glaieul

Prononciation : gla-ieul
Nature : s. m.

1Nom du genre gladiolus, famille des iridées. Le glaïeul commun, le glaïeul des moissons, le glaïeul palustre en sont des espèces. 2On désigne aussi sous le nom de glaïeul deux espèces du genre iris : le glaïeul des marais, iris pseudo-acorus, L., et le glaïeul puant, iris foetidissima, L., nommé aussi iris gigot. On a dit glaïeux au pluriel : Un sauvage oiseau de rivière, Parmi les joncs et les glaïeux, Frappe inopinément mes yeux, PERRAULT, Chasse, dans RICHELET. XIVe s.
Canne ou gros glagel , H. DE MONDEVILLE , f° 89
Le loutre gist en fort pays de glageux, ou en un creux soubz la rachine d'un arbre près de l'eaue , Modus, f° XLII, verso
XVe s.
Va vendre un fassel de glaioil, Si achete ou musete ou pipes , Nat. de J. C.
XVIe s.
Le glaieul, dict aussi yris, s'esleve par bulbes ou racines sans filamens.... ses fleurs bleues sont agreables à la veue , O. DE SERRES , 576
Les fleurs de glaieul jaune, ou flambe bastarde , O. DE SERRES , 913
Wallon, clajo ; champenois, glage ; picard (Noyon), glaju ; provenç. glaviol ; non précisément du latin gladiolus, glaïeul, proprement petit glaive (diminutif de gladius, voy. GLAIVE), puisque le français et le provençal ont l'accent sur ol ou eul, et le latin sur di ; mais d'un dérivé gladiolius, où l'accent serait sur o.