GIRAFE

Prononciation : ji-ra-f'
Nature : s. f.

1Très grand mammifère, dit anciennement camélopard et camélopardalis, de l'ordre des ruminants, qui se distingue surtout par son long cou et sa robe tachetée.
Voici les animaux dont vous devez manger, le boeuf, la brebis, le chevreau, le cerf, la chèvre sauvage, le buffle, le chèvre-cerf, le chevreuil, l'oryx, la girafe , SACI , Bible, Deutéron. XIV, 5
Leur hauteur [des girafes], depuis la terre jusqu'au-dessus de la tête, est dans les adultes de quinze à seize pieds ; la girafe que j'ai fait représenter était haute de quinze pieds deux pouces , BUFF. , Quadrup. t. XIII, p. 186, dans POUGENS
2Populairement et fig. Femme grande et qui a un très long cou. Il dansait avec une grande girafe, avec une espèce de girafe. Injure grossière adressée aux femmes dans le plus bas style.
Mme F. a eu une attaque de nerfs, et n'en est sortie que pour traiter Mlle M. de girafe et de chipie , PONTMARTIN , Soirées de Mme Charbonneau, p. 21
3Constellation de l'hémisphère boréal. XIIIe s.
Entre les autres joiaus que il envoia au roy, li envoia un oliphant de cristal moult bien fait, et une beste que l'on appelle orafle, de cristal , JOINV. , 260
XVe s.
Ouquel coffre a esté trouvé une giraffle d'or enlevée et esmaillée, poisant une once et demye , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 366
Portug. girafa ; de l'arabe zurafet ( a avec un accent long). GIRAFE. Ajoutez : 4Nom, au Havre, d'un engin de pêche, Statistique des pêches maritimes, 1874, p. 27.