GENTILHOMMERIE

Prononciation : jan-ti-llo-me-rie, ll mouillées, et non jan-ti-yo-me-rie
Nature : s. f.

1Qualité de gentilhomme, avec un sens de moquerie ou de dénigrement.
Et la gentilhommerie vous tient les bras liés , MOL. , G. Dand. I, 3
Mettez pour un moment votre gentilhommerie à côté , MOL. , ib. I, 4
Que voulez-vous donc dire avec votre gentilhommerie ? est-ce que nous sommes, nous autres, de la côte de saint Louis ? , MOL. , Bourg. gent. III, 12
Leur gentilhommerie étant toute en paroles , TH. CORN. , Baron d'Albikrac, II, 9
Si la roture en France n'eût jamais dérogé, ni dégénéré en gentilhommerie, jamais nos femmes n'eussent entendu battre vos tambours [étrangers] , P. L. COUR. , Lettre X
Je n'étais pas fâché de lui rendre en partie les moqueries dont il avait tant de fois poursuivi ce qu'il appelait ma gentilhommerie , CH. DE BERNARD , Un acte de vertu, § 3
2Terme collectif. Les gentilshommes.
Toute la gentilhommerie se sauve des campagnes de peur des paysans [lors de l'insurrection vendéenne en 1815] , P. L. COUR. , Lett. II, 96
Gentilhommière. Gentilhomme eût donné gentilhommie, comme bonhomme bonhomie.