GAUFRER

Prononciation : gô-fré
Nature : v. a.

1Imprimer de certaines figures sur des étoffes, sur des papiers ou autres objets avec des fers faits exprès.
Dans l'ancien temps on gaufrait souvent les tranches dorées , LESNÉ , la Reliure, p. 179
Il y a à peu près quinze ans qu'on a imaginé de gaufrer les livres ; Courteval est, je crois, le premier qui ait essayé ce genre , LESNÉ , ib. p. 196 Gaufrer à la paille, voy. GAUFRAGE.
2Par extension.
Un ouvrier, un misérable ignoré dans son atelier, de quelques guenilles fait une colle, et de cette colle du papier qu'un autre rêve de gaufrer avec un peu de noir, et voilà le monde bouleversé , P. L. COUR. , Lett. IX
3Se gaufrer, v. réfl. Être gaufré. Gaufre.