GARNITURE

Prononciation : gar-ni-tu-r'
Nature : s. f.

1Ce qui est mis à une chose pour la garnir ou l'orner. Terme de tapisserie. Meubles d'une chambre, et plus spécialement l'intérieur et l'entourage d'un lit.
Cependant je m'en vais tâcher De décrire ce lit avec sa garniture , ABBÉ RÉGNIER , dans RICHELET
Garniture de cheminée, objets enjolivés, pendule, flambeaux, porcelaines, etc. qui parent le dessus d'une cheminée. Garniture de foyer, pelle, pincettes, chenets, barre. Garniture de baudrier, les boucles, les bouts et le coulant. Garniture de poulies, certain nombre de poulies montées sur chape.
2Il se disait autrefois des rubans que l'on mettait en certains endroits des habits ou à la coiffure pour les orner. Une belle garniture de rubans d'or. Une garniture verte, bleue, jaune.
Elle a pour toute chevelure De serpents une garniture , SCARRON , Virg. VII
3Ornement en passementerie, lacet, soutache, ruban, fleurs, ou étoffe qui se pose sur un vêtement quelconque de femme ou objet de lingerie, pour l'embellir et le rendre plus habillé. 4Terme d'architecture. Garniture de comble, lattes, tuiles, etc. employées à garnir un comble. 5Linges dont on s'entoure le corps pour certaines nécessités. Nom qu'autrefois les femmes de Paris donnaient à leur cornette. 6Terme de cuisine. Accessoires qui servent à l'assaisonnement ou à l'ornement. Garniture financière, mélange de crêtes et de rognons de coq, de foies de volailles, de tranches de truffes, etc. 7Ce qui se met à une chose pour la renforcer. Vous avez mis à ces bas une garniture trop épaisse. 8Assortiment complet de quelque chose que ce soit. Garniture de diamants, de boutons. 9Terme d'imprimerie. Nom donné aux divers morceaux de bois ou de métal avec lesquels on serre les formes dans leurs châssis. 10Nom des petits artifices étoilés, serpenteaux, etc. joints à une pièce plus forte. Garniture de fusée volante. 11Parties de treillage qui remplissent les vides entre les bâtis. 12Terme de marine. Atelier où se confectionnent les agrès. Tout ce qu'il faut de poulies, cordages, etc. pour qu'un mât, une vergue, etc. soient en état de servir. 13Terme de maréchalerie. Partie du fer du cheval qui déborde plus ou moins la muraille. XIIIe s.
Nus seliers ne puet metre viez cuir en garneture avec noeve euvre , Liv. des mét. 208
XVIe s.
Une garniture de lit de camp. , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 498
Garnir ; provenç. garnidura ; ital. guarnitura. GARNITURE. Ajoutez : 14On nomme garnitures d'une arme à feu portative l'ensemble des pièces de métal qui relient le canon au bois, qui renforcent ce dernier, ou qui font jouer la platine et la fixent sur le bois.