GARNISAIRE

Prononciation : gar-ni-zê-r'
Nature : s. m.

1Terme d'ancienne jurisprudence. Gardien qu'on établissait dans la maison d'un débiteur saisi. 2Aujourd'hui, celui qu'on établit chez les contribuables en retard, pour les obliger à payer.
Ceux [le parti royaliste sous la Restauration] qui haïssent tant le travail du dimanche veulent des traitements, envoient des garnisaires, augmentent le budget , P. L. COUR. , Pétition pour les vill. qu'on empêche de danser Il s'est dit aussi de soldats établis au domicile des parents dont le fils n'avait pas répondu à l'appel de la conscription.
Formé de garnir, sur le modèle de garnison. Le suffixe aire, ayant un sens passif (par exemple donataire), garnisaire signifie celui qui est mis en garnison.