GARGOTER

Prononciation : gar-go-té
Nature : v. n.

1Hanter les gargotes. 2Boire et manger malproprement. XVIe s.
Il ne nous en chaut de tous les bruits qu'on fait courir de nous, pourveu que nous ayons de quoy faire gargotter la marmite , les Caquets de l'accouchée, p. 178, dans LACURNE
Picard, gargoter, faire du bruit en bouillonnant. Ce sens, qui est aussi celui du XVIe siècle, écarte, ainsi que le dit Diez, le latin gurgustium, mauvaise hôtellerie, et l'allemand Garküche, gargote, et conduit à une onomatopée par le radical garg, qui paraît être aussi dans Gargouille, gargamelle.