GARDE-FEU

Prononciation : gar-de-feu
Nature : s. m.

1Grille ou légère plaque de fer, de tôle, et surtout de toile métallique que l'on met devant une cheminée pour se préserver des accidents du feu. Appareil pour garder du feu dans l'âtre pendant la nuit. 2Terme de marine. Espèce de toiture établie à la ceinture d'un navire qu'on veut chauffer. Boîte où l'on met les gargousses pour la charge des canons. 3Terme de métallurgie. Ouvrier qui travaille dans l'embrasure d'un fourneau. Au plur. Des garde-feu ou feux. Garder, feu ; wallon, wâd-feu. GARDE-FEU. 1Ajoutez en exemple :
Peut-être qu'on n'aura pas mis le garde-feu, et puis la souche roulera sur le parquet , DIDEROT , Lett. XLVII, à Mlle Volland
4Employé qui veille dans un établissement à prévenir le feu.
Le canot a été brisé ; toutefois, le nommé C..., garde-feu, accouru à la détonation, a eu le temps de sauver.... la seconde caisse qui a été réintégrée à la poudrière , Journ. offic. 21 mars 1877, p. 2229, 2e col.