GANSE

Prononciation : gan-s'
Nature : s. f.

1Cordonnet de coton, de soie, d'or, d'argent, etc. qui sert ordinairement à attacher un bouton.
Le vieux bonhomme recommanda inutilement à Guillaume [Penn] d'avoir des boutons sur ses manches et des ganses à son chapeau , VOLT. , Dict. phil. Quakers.
2Il se dit de la boutonnière faite avec le cordonnet. La ganse est trop étroite, le bouton n'y saurait entrer. Ganse de diamants, d'acier, boutonnière faite en forme de ganse et garnie de diamants, de grains d'acier. 3Ganse de cheveux, tresse de cheveux, cheveux tressés en forme de ganse. Origine inconnue. Il y a dans l'italien gancio, dans l'espagnol et le portugais gancho, crochel. Diez demande si ganse ne serait pas le même mot. On trouve dans l'ancien français, ganx à gancher les draps, moulin à foulon, DU CANGE, galitium ; gancher [les draps] aurait-il quelque rapport avec le travail de la ganse ? Richelet écrit gance. GANSE. Ajoutez : 4Premier élément des noeuds. Ganse simple, forme que prend un cordage qu'on ploie et dont on rapproche les deux brins.