GAMIN

Prononciation : ga-min
Nature : s. m.

1Petit garçon qui aide les ouvriers dont l'art a quelque analogie avec celuî du maçon, les poêliers, les fumistes, les briquetiers, etc 2Terme populaire. Petit garçon qui passe son temps à jouer et à polissonner dans les rues.
Le roi de notre époque, c'est le gamin , FR. SOULIÉ , Si jeunesse savait, § XI Au féminin, gamine, se dit familièrement d'une petite fille espiègle et hardie. Adj.
Vous êtes un peuple gamin , FRED. , SOULIÉ, ib.
V. Hugo, dans les Misérables, IIIe part. I, 7, prétend que ce mot arriva pour la première fois de la langue populaire dans la langue littéraire en 1834 dans un opuscule intitulé Claude Gueux. Origine inconnue. Serait-il pour gambin, de gambe, jambe ? Le terme picard est galmite ; gamin et galmite sont-ils un même mot ? On a aussi parlé de l'anglais gaming, jouant ; mais la prononciation est ghêming ; et d'ailleurs comment ce mot anglais se serait-il introduit en français ? GAMIN. - ÉTYM. Ajoutez : D'après Schmidt Göbel, Archiv. für das Studium der neueren Sprachen, t. XLI, p. 229, gamin est l'allemand Gemeiner, un simple soldat ; il dit qu'en Allemagne on se servait de ce mot dans l'armée française : un caporal et quatre gamins. Gamin a passé de son sens primitif à celui d'aide, ouvrier en second, puis d'enfant. Le mot n'est pas ancien ; il remonte sans doute aux guerres allemandes du XVIIIe siècle (Herrig's Archiv. t. XL, p. 228).