GAMBADER

Prononciation : gan-ba-dé
Nature : v. n.

Faire des gambades.
Et gambadaient de temps en temps, Tant ils étaient gais et contents , SCARRON , Virg. VIII
Taistoi, le sultan s'apprête à voir faire quelques tours ; Çà, pour honorer la fête, Gambadez, messieurs les ours , CHAUL. , Dial. de deux perroquets.
....Lorsque de Saint-Médard Vous crayonniez gaiement la cabale grossière, Gambadant pour la grâce au coin d'un cimetière , VOLT. , les Cabales.
Nous avions de la peine, Thiriot et moi, à ne pas éclater de rire, de voir Voltaire en chemise, gambadant de colère, et apostrophant le roi de Prusse , MARMONTEL , Mém. IV Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XVe s.
Il gambadoit, il faisoit le badin, Onque on ne vit un plus parfait landin , Faifeu, p. 25, dans LACURNE
Gambade.