GALVAUDER

Prononciation : gal-vô-dé
Nature : v. a.

1Réprimander quelqu'un avec hauteur. Vieux en ce sens. 2Populairement. Mettre en désordre, gâter, gâcher. Il a galvaudé tout mon linge. C'est un mauvais ouvrier, il galvaudera cet ouvrage. Galvauder une affaire, sa fortune. Fig. Déshonorer.
Il a peur que je ne galvaude son nom , ÉM. AUGIER , le Mar. d'Olympe, II, 13
Origine inconnue. Norm. galvauder, travailler vite et mal, galvadaire, vagabond ; bourg. galvaudai, gâter ; Charolais, galvache, charroi, travail de galvache ; Maine, gavauder, manger son bien. On l'a tiré de caballicare, mais ce mot ne peut donner que chevaucher. On peut par conjecture le rapprocher de galvardine (voy. ce mot), bas-lat. garnachia, galnape, gaunape, tous mots qui signifient casaque ; de sorte que le sens serait porter casaque, de là être un vagabond, puis enfin, activement, gâter, mettre en désordre.