GALONNER

Prononciation : ga-lo-né
Nature : v. a.

Orner ou border de galon. Galonner un habit, un chapeau. Se galonner, v. réfl. S'orner de galons. XIIe s.
Bien fu vestue d'une porpre roée, à un fil d'or sa crigne galonnée , Garin, dans DU CANGE, galo.
XIIIe s.
Et vient sains [sans] guimple, eschievelée, à un filet d'or galonée , Partonop. v. 4891
Seoir i voit une pucele Qui moult estoit gentieus et bele ; Elle ses cheveus galounoit à deus fils d'or qu'elle tenoit , DU CANGE , gallonnum.
Que vous iroie-je disant ? Bele fu [Liesse] et bien atornée ; D'ung fil d'or ere galonnée , la Rose, 857
XVe s.
[Yvain de Galles] se faisoit pigner et galonner le chef , FROISS. , II, II, 30
Le sens propre, comme on voit par l'historique, est orner la tête avec des fils de métal, et vient d'un substantif gallon signifiant l'instrument propre à faire cette coiffure. Diez pense que le radical est gal qui est dans gala (voy. ce mot) ; cette conjecture est très fortifiée par le sens propre, lequel est parer la tête. La série des sens est : mettre dans les cheveux un fil métallique, puis orner d'un fil, d'un ruban quelconque la tête ou toute autre chose.