GALOCHE

Prononciation : ga-lo-ch'
Nature : s. f.

1Chaussure de cuir que l'on porte par-dessus les souliers pour garantir les pieds de l'humidité.
Quand un jeune frisé, relevé de moustache, De galoche, de botte... , RÉGNIER , Sat. VIII Familièrement. Menton de galoche, menton long et recourbé.
Je viens de voir arriver chez moi une figure en linge sale, un menton de galoche , VOLT. , Lett. en vers et en prose, 75
2Chaussure dont le dessus est de cuir et la semelle de bois. 3Terme de marine. Poulie à moufle plat, qui s'applique sur les grandes vergues, pour y faire passer les cargues boulines. 4Coin de la presse du doreur. XVIe s.
Le docte Baïf remarque que gallicae estoient une espece de souliers dont les Gaulois usoient pendant la pluie ; nous l'appelons encore aujourd'hui galloches , PASQUIER , Recherches, liv. VIII, p. 657, dans LACURNE
Il est comme galoches dedans et dehors [proverbe dit des écoliers externes de l'université nommés galoches, parce qu'ils portaient des galoches, et qu'ils étaient dehors en qualités d'externes, et dedans comme suivant les cours] , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 37
Espagn. galocha ; ital. galoscia. Le mot est plus ancien que ne le donne l'historique ; car du Cange a noté galochia dans un texte de 1382. On le tire du latin gallicae, sorte de chaussure gauloise, avec changement du suffixe, selon Diez. On remarquera en confirmation que gallicus avait donné galesche (voy. GALLIQUE 1). Scheler préfère calopodium, calop'dium, galoche, qui a signifié une chaussure de bois ; maîs la galoche n'est pas le sabot. La première étymologie reste donc la plus vraisemblable.