GALETTE

Prononciation : ga-lè-t'
Nature : s. f.

1Gâteau rond et plat de pâte feuilletée, et quelquefois aussi non feuilletée.
Ils [l'homme et la femme] avaient un jour envie de manger une galette , VOLT. , Princ. d'act. 8 Galette de ménage, galette de pâte épaisse, compacte, non feuilletée. Galette de plomb, gâteau fait de pâte non feuilletée, avec farine, beurre, sel, sucre, lait et un oeuf, le tout pétri avec les mains, et cuit au four de campagne avec du feu dessus et dessous. Fig. et très familièrement. Une galette, un homme sans capacité, sans force. Une vieille galette.
2Terme de marine. Nom du biscuit qui se distribue aux gens de mer et qui est de forme ronde ou carrée. 3En Normandie, en Bretagne et ailleurs, sorte de crêpe qui se fait avec de la bouillie de farine de sarrasin.
Nos galettes de sarrasin, humectées, toutes brûlantes, de ce bon beurre du Mont-Dore, étaient pour nous le plus friand régal , MARMONTEL , Mém. I Fig. Dans le Maine, on dit qu'on a fait une galette, quand on s'est laissé surprendre par une pluie d'orage en battant le grain dans l'aire et que l'eau a tout gâté ou entraîné.
4État de la pâte de charbon et de salpêtre qui sert à la préparation de la poudre, après qu'elle a subi l'opération du battage. 5Terme de chapelier. La carcasse du chapeau d'homme faite en poil de lapin, ou en carton, ou en toile imprégnés de gomme de laque, et qu'on recouvre ensuite de la pluche. XIIIe s.
De chanestiaus et galetes , BARBAZAN , Fabliaux, t. IV, p. 92
XIVe s.
Un cent de galettes sucrées, huit deniers , Ménagier, II, 4
Galettes et croutes de pain blanc , ib. II, 5
XVIe s.
Douze grans eschaudez et trois petites galectes , DU CANGE , galectum.
Galet 1, par assimilation de forme ; provenç. et catal. galeta ; espagn. galleta ; ital. galletta. Produit obtenu en cardant et filant la soie des cocons percés (voy. PERCÉ) du bombyx du mûrier, de la même manière qu'on carde et file le coton. Le produit ainsi obtenu est un fil grossier et moins brillant que la soie.
Et n'y pourra être employé aucun fleuret, galette, ni bourre de soie , Statuts des marchands de drap d'or, 9 juillet 1667, art. 51 Adj. Soie galette.
2. GALETTE. Ajoutez :
On en tire [de Milan] beaucoup de soies et galette, du lin.... , P. GIRAUDEAU , la Banque rendue facile, in-4, Paris, 1769, p. 391
Des popelines et toute sorte d'étoffes de galette et mi-soie , P. GIRAUDEAU , ib. p. 392