GALANT, ANTE

Prononciation : ga-lan, lan-t'
Nature : adj.

1empressé auprès des femmes ; qui cherche à leur plaire par ses manières, son langage, sa tenue.
Gardez donc de donner, ainsi que dans Clélie, L'air ni l'esprit français à l'antique Italie, Et, sous des noms romains faisant notre portrait, Peindre Caton galant et Brutus dameret , BOILEAU , Art p. III
Tant que le roi avait été occupé de ses amours, la cour avait été galante ; aussitôt que le confesseur s'en fut emparé, elle devint triste et hypocrite , DUCLOS , Règne de Louis XIV, Oeuv. t. v, p. 181, dans POUGENS.
Voyagez beaucoup, et vous ne trouverez pas de peuple aussi doux, aussi affable, aussi franc, aussi poli, aussi spirituel, aussi galant que le français ; il l'est quelquefois trop : mais ce défaut est-il donc si grand ? , RAYNAL , Hist. phil. v, 16 Homme galant, homme qui cherche à plaire aux femmes.
Un homme galant se rapproche du petit-maître et de l'homme à bonnes fortunes , VOLT. , Dict. phil. Galant.
Femme galante, femme qui est dans l'habitude d'avoir des commerces de galanterie.
L'homme coquet et la femme galante vont assez de pair , LA BRUY. , III
La reine [Isabeau de Bavière] impérieuse, avare, vindicative et galante , SAINT-FOIX , Ess. Paris, Oeuv. t. v, p. 176, dans POUGENS
Comme toutes les femmes galantes, elle aime à disserter sur les passions , GENLIS , Mme de Maintenon, t. I, p. 123, dans POUGENS
En cet emploi avec femme, galante se met toujours après son substantif, sauf quand ce substantif est un nom propre.
Avec plus de plaisir la galante Ninon.... , DESMAHIS , Poésies, p. 99, dans POUGENS
Qui a le caractère de la galanterie, en parlant des choses. Avoir l'humeur galante.
Le cardinal d'Estrées n'était pas moins amoureux dans ces temps dont je parle, et il a fait pour Mme de Maintenon beaucoup de choses galantes qui, sans toucher son coeur, plaisaient à son esprit , Mme DE CAYLUS , Souvenirs, p. 128, dans POUGENS
Une dame à laquelle il disait souvent des choses galantes sans autre intention que celle de les dire , VOLT. , Zadig, 4
Intrigue galante, affaire galante, commerce de galanterie.
Il avait eu plusieurs affaires galantes, et avait fait voir plus de coquetterie que d'amour , Mme DE CAYLUS , Souvenirs, p. 252
Terme de peinture. Goût galant, celui qui peint des sujets gracieux, des pastorales. On dit dans le même sens : un sujet galant, par exemple un sujet pris de la Fable. Mercure galant, titre d'un recueil qui se donnait au public une fois le mois. Au sens du n° 1°, soit qu'il s'agisse des personnes ou des choses, galant se met d'ordinaire après son substantif.
2Qui a de la grâce, de l'élégance, par assimilation à celui qui s'efforce de plaire aux dames.
Ne forçons point notre talent ; Nous ne ferions rien avec grâce ; Jamais un lourdaud, quoi qu'il fasse, Ne saurait passer pour galant , LA FONT. , Fabl. IV, 5
3Distingué, élégant, bien entendu, en parlant des choses.
Le sonnet m'a semblé fort beau et la lettre fort galante , VOIT. , Lett. 25
Un bracelet le plus brillant et le plus galant qui fut jamais , VOIT. , ib. 23
Pour un homme qui a pu imaginer un moment que vous l'aviez favorisé, ce discours n'est pas trop galant , VOIT. , ib. 23
Il me montra toute l'affaire, exécutée d'une manière beaucoup plus galante et plus spirituelle que je ne puis faire , MOL. , Préf. de la crit. de l'Éc. des femmes.
Cela a un tour spirituel et galant , MOL. , les Préc. 10
Vous verrez quelque chose de galant dans le petit ballet que nous avons ajusté pour vous , MOL. , Bourg. gent. II, 1
Les habits sont magnifiques et galants , SÉV. , 271
Par dépit on a résolu qu'elle ne serait point des après-soupers, qui sont gais et galants comme vous savez , SÉV. , 25 nov. 1655
Je loue fort la lettre que vous avez écrite au roi ; je la trouve d'un style noble, libre et galant qui me plaît fort , SÉV. , 27 juin 1679
Mais quand d'habits neufs et brillants, Bien entendus et bien galants, Femme se pare en telles fêtes, C'est pour chasser à d'autres bêtes , PERRAULT , Chasse, dans RICHELET
La Pucelle [de Chapelain] est encore une oeuvre bien galante , BOILEAU , Sat. III
Ils n'ont contribué en rien à cette fête si galante , LA BRUY. , I
On ne vit jamais d'équipage plus galant ni plus superbe que le sien , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. x, p. 336, dans POUGENS
C'était à qui d'entre elles me ferait le présent le plus joli, me donnerait l'habit le plus galant , MARIVAUX , Mariane, 1re part.
Comme j'avais vu des femmes avec des perles au nez, que les Iroquois trouvaient cela très galant.... il ne faut pas disputer des goûts , CHATEAUBR. , Itin. part. 1
À votre bourse un galant mausolée Pourrait coûter vingt mille francs et plus , BÉRANG. , Mon tomb. S. m. Ce qui est galant.
Mon principal but est toujours de plaire ; pour en venir là, je considère le goût du siècle ; or, après plusieurs expériences, il m'a semblé que ce goût se porte au galant et à la plaisanterie , LA FONT. , Psyché, préface.
4Un galant homme, un homme qui a de la probité, des procédés de bonne compagnie, de l'urbanité.
C'est n'avoir pas perdu tout votre temps à Rome Que vous savoir ainsi défendre en galant homme , CORN. , Nicom. III, 6
Il traite la médecine en galant homme , SÉV. , 271
Le coeur d'un galant homme est son plus sûr oracle , LA CHAUSSÉE , Mélanide, I, 2 Familièrement. Vous êtes un galant homme, se dit pour exprimer à un homme la satisfaction qu'on éprouve de ce qu'il a fait. Vous êtes un galant homme d'être venu nous voir dans notre ermitage. On ne dit jamais en ce sens une galante femme.
5S. m. Un galant, un homme qui a de l'élégance, de la grâce, de l'habileté à plaire.
Quand on passe du corps à l'esprit et que dans la conversation des grands et des dames, et dans la manière de traiter et de vivre à la cour, on s'y est acquis le nom de galant.... , VAUGEL. , Rem. t. II, p. 811, dans POUGENS
Vous allez faire pic, repic et capot tout ce qu'il y a de galant dans Paris , MOL. , Préc. 10
Et par qui nous voyons ces messieurs les galants Marcher écarquillés ainsi que des volants , MOL. , Éc. des mar. I, 1
Il ne l'a dit que pour faire le galant et pour rire , PASC. , Prov. 11
6Homme alerte, à qui il ne faut pas trop se fier. Notre galant s'avisa de telle ruse.
Mais quand il le vit, le galant N'en donna que le tiers , LA FONT. , Fabl. I, 14 En ce sens, le féminin est galande ; mais ce sens vieillit.
Déjà dans son esprit la galande le croque , LA FONT. , Fabl. IV, 11
7Verts galants, sorte de bandits du XVe siècle, ainsi nommés à cause qu'ils se tenaient dans les bois, et qui n'eurent pas trop mauvaise réputation, parce qu'ils s'attaquaient souvent aux seigneurs et aux riches. Fig. Vert galant (par souvenir des verts galants et de leurs exploits), homme vif, alerte, vigoureux, et, particulièrement, homme empressé auprès des femmes.
Belle servante et mari vert galant , LA FONT. , Gag.
....Nous n'avions alors que vingt-huit ans, Et nous étions, ma foi, tous deux de verts galants , MOL. , Femm. sav. II, 2
Et jusque-là qu'amour vous tienne Toujours joyeux et vert galant , DANCOURT , Vert galant, sc. 26
8Amant, amoureux.
Je trouvai que ce qui paraissait une faveur était un remède, et que le bracelet n'était pas envoyé à un galant, mais à un malade , VOIT. , Lett. 23
Je vous ai promis pour galant à deux belles dames de mes amies , VOIT. , ib. 77
Et tu trembles de peur qu'on t'ôte ton galant , MOL. , Sgan. 22
Tous ces galants de cour dont les femmes sont folles Sont bruyants dans leurs faits et vains dans leurs paroles ; De leurs progrès sans cesse on les voit se targuer , MOL. , Tart. III, 3
Quoi qu'on en puisse dire, les galants n'obsèdent jamais que quand on le veut bien , MOL. , G. Dand. II, 4
Qu'on ne vous donne point ces petites comédies dans vos familles ; ces jeux encore innocents viennent d'un fonds qui ne l'est pas ; les filles n'apprennent que trop tôt qu'il faut avoir des galants, les garçons ne sont que trop prêts à en faire le personnage , BOSSUET , Concupisc. 31
Donner chez la Cornu rendez-vous aux galants , BOILEAU , Sat. x.
Une femme qui n'a qu'un galant croit n'être point coquette ; celle qui a plusieurs galants croit n'être que coquette , LA BRUY. , III
Comme vous êtes le galant de ma femme , HAMILT. , Gramm. 4
Que certainement les maris tueraient les galants de leurs femmes, ou en seraient tués , VOLT. , Babouc.
Craignant plus que la mort le ridicule d'un vieux galant , J. J. ROUSS. , Confess. IX Au fém.
Et quelques donzelles savantes, De ces galants sont les galantes , SCARRON , Virg. VI
9Anciennement. Ruban noué, noeud de rubans.
Vous vendez dix rabats contre moi deux galants , CORN. , Galerie, IV, 12
Voilà Ton beau galant de neige, avec ta nonpareille ! Il n'aura pas l'honneur d'être sur mon oreille , MOL. , Dép. am. IV, 4
GALANT HOMME, HOMME GALANT. Ces deux locutions ont un sens très différent : le galant homme est celui qui a de la probité et de l'honneur ; l'homme galant est celui qui se rend aimable auprès des dames. XIVe s.
Ung gallant levrier , GACE DE LA BIGNE , Poés. des déduits, ms. f° 115, dans LACURNE
XVe s.
Les supplians poures gens de labour, pour obvier aux entreprinses de nos adversaires, se sont mis sus en armes avec autres que communement on appeloit les galans de la feuillie [sorte de voleurs] , DU CANGE , foliata.
Lequel de la Vigne estoit mal renommé, veu qu'il avoit esté galant de feuillée , DU CANGE , ib.
Et messire Jean de Lalain fut pris prisonnier, et eut la vie sauve par le moyen d'un gentil galant de la garnison , MONSTRELET , II, 100
XVIe s.
Je vous jure que c'estoyt une paincture gualante et mirificque , RAB. , Pant. IV, 2
Frere Jean on chasteau gaillard monta bien guallant et deliberé avecques les bombardiers , RAB. , ib. IV, 33
Les plus galants hommes, c'estoient ceulx qui les avoyent le plus à mespris [les pédants] , MONT. , I, 139
Le roy m'appella auprès de lui pour lui aider à entretenir la dame qui donnoit la bague ; ce que je fis assez bien ; mais il y eut une brouillerie pour un galand [noeud de rubans] qui lui manquoit, lequel Dandelot sans son sçu donna à monsieur le Grand qui le porta sur son chapeau , BASSOMPIERRE , Mém. t. I, p. 232, dans LACURNE
Galant est le participe présent de l'ancien verbe galer (voy. GALA) ; esp. et ital. galante. L'espagnol a une autre forme, galan, galano, qui vient directement du radical gal. La série des sens paraît être : celui qui se livre au plaisir, qui s'amuse ; de là un gentil galant, c'est-à-dire un bon compagnon, locution qui s'est dédoublée signifiant d'abord l'homme de plaisir, puis l'homme hardi, courageux (en anglais a gallant officer, un brave officier), et l'homme d'honneur et de probité. GALANT. 4Ajoutez : De galant homme, en galant homme.
Je voudrais que, sans rebattre les lanterneries du passé, cela [la réconciliation de Bussy avec Guitaut] se fît de galant homme, avec cette grâce que vous avez quand il vous plaît , SÉV. , à Bussy-Rabutin, 23 août 1678 (C'est l'italien : da galant'uomo.)