galerien

Prononciation : ga-lé-riin
Nature : s. m.

Celui qui ramait sur les galères, soit comme condamné soit comme captif.
Étant un jour sur le port de Marseille, il reconnut un galérien turc pour être celui qui l'attachait toutes les nuits au pieu dont nous avons parlé , FONTEN. , Marsigli. Il se dit aujourd'hui pour forçat. Souffrir comme un galérien, mener une vie de galérien, mener une existence dure et pénible. Se donner un mal de galérien, se donner beaucoup de mal. Travailler comme un galérien, se livrer à un travail pénible.
Condamnés à des travaux continuels comme des galériens , J. J. ROUSS. , Ém. II
Galère.