GAILLARD

Prononciation : ga-llar, ll mouillées, et non gayar ; le d ne se lie jamais : un ga-llar élevé ; au pluriel, l's ne
Nature : s. m.

1Autrefois, gaillard d'arrière, plancher partiel qui ne recouvre que l'extrémité postérieure du pont supérieur d'un bâtiment à une hauteur de cinq ou six pieds. Gaillard d'avant, plancher partiel qui ne recouvre que l'extrémité antérieure d'un bâtiment, à une hauteur de cinq ou six pieds, JAL., Le vicomte Fricambault, lieutenant de l'Adroit, a été tué dans ce vaisseau hollandais en voulant entrer l'épée à la main sous le gaillard où l'équipage était retranché, J. BART, Rapport, 11 juill. 1694, dans JAL. 2Aujourd'hui, gaillard d'arrière, toute la partie du pont située à l'arrière du mât d'artimon. Gaillard d'avant, tout ce qui est en avant du mât de misaine, et de plus une portion en arrière du même mât.
Le gaillard d'arrière est parfois élevé de quelques décimètres au-dessus du pont, afin de donner une hauteur suffisante aux logements placés dans l'entre-pont , LEGOARANT , Cabestan du gaillard d'avant, petit cabestan placé entre le mât de misaine et le grand mât. XVIe s.
Frere Jean au chasteau gaillard monta galant et bien deliberé avecques les bombardiers , RAB. , Pant. IV, 33
Gaillard 1. La locution complète est château gaillard ; un château gaillard signifiait un château fort ; d'où le nom donné au château élevé à l'avant ou à l'arrière du vaisseau.