GABER

Prononciation : ga-bé
Nature : v. a.

Moquer, railler. Se gaber, v. réfl. Dire des bourdes, se moquer. Ancien terme inusité qui a été remis, jusqu'à certain point, en usage par les imitations de vieux langage. Il était encore dans la 1re édition du Dictionnaire de l'Académie. XIe s.
Devant ses pairs vat il ore gabant , Ch. de Rol. CXXXII
XIIIe s.
Par Dieu, vassal, jel di por vous gaber ; Cuidiez vous donc qu'à certes le vous die ? , QUESNES , Romanc. p. 108
Mais tex [tel] gabe à la fois [par fois] autrui, Que le gabois revient sur lui , Blanche et Jehan, v. 2836
Provenç. et portug. gabar ; ital. gabbare ; du scandinave gabb, raillerie, qui a peut-être un rapport avec le radical gav du latin gaudere, se réjouir.