GABATINE

Prononciation : ga-ba-ti-n'
Nature : s. f.

Terme peu usité. Action d'en faire accroire en se moquant.
La gabatine est franche et la ruse subtile , Doct. am. dans LE ROUX, Dict. comique Donner de la gabatine à quelqu'un, lui en faire accroire, le tromper par une promesse ambiguë.
Il est vrai, notre nation Donne souvent la gabatine ; Mais je donnerai caution De ne point tromper Socratine , SCARRON , dans RICHELET
Galants fieffés, donneurs de gabatine, J'ai beau prêcher qu'on risque à vous ouïr , DESHOULIÈRES , t. I, p. 147
Payer la gabatine d'une chose, être dupe , CAMUS , évêque de Belley, dans BAYLE, Lett. à Marais, 14 mars 1701
Ital. gabbatina, de gabbare, gaber (voy. ce mot).