GABARIER

Prononciation : ga-ba-rié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : les ga-ba-rié-z et les gabares
Nature : s. m.

1Nom donné aux patrons et matelots des petites gabares.
J'ai reçu avec votre lettre du 28 janvier 1680 le jugement que vous avez rendu contre des gabariers qui ont volé du fer dans l'arsenal , SEIGNELAY , à Demuy, 5 fév. 1680, dans JAL
2Portefaix qui charge et décharge les gabares. XVe s.
Un autre gabarrier, lequel amarra sa gabarre joignant celle du suppliant , DU CANGE , gabarotus.
XVIe s.
Pour le passage de la ville de Bordeaux.... sera tenu chacun gabarrier avoir trois personnages dedans sa gabarre, c'est à savoir un gouverneur et deux tireurs , Coust. gén. t. II, p. 672
Gabare. Terme de marine. Façonner une pièce de bois conformément aux indications du gabarit. Nous n'avons encore gabarié que les couples. Nous allons gabarier l'étambot. Absolument. Depuis huit jours nous ne faisons que gabarier. Cette salle est celle où l'on gabarie. On a dit aussi gabaritter et gabariser.
Appliquez-vous toujours à choisir les plus belles pièces de bois et à les mettre à part, et faites-en chercher partout pour faire travailler ensuite avec un très grand soin à les gabaritter , COLBERT , à de Seuil. 7 sept. 1678, dans JAL
Elle dit que son traité porte que l'on enverra dans ses bois un commissaire et un charpentier de marine pour les visiter, marquer et faire gabariser et débiter en pièces suivant l'usage de la marine , COLBERT , Corresp. de Colbert, III, 480
Gabarit.