FRONCE

Prononciation : fron-s'
Nature : s. f.

1Terme de couture. Sorte de pli formé par le fil d'un point devant passé dans une étoffe et tiré pour en diminuer la largeur ou l'ampleur. Le pli se forme avec les doigts et s'arrête ensuite soit avec un bâti, soit avec un ruban ou étoffe ; la fronce s'achève en tirant le fil passé dans l'étoffe par un point devant. 2Pli défectueux qui se trouve dans le papier et dans les cartes à jouer. XIIe s.
Ele a long col et blanc et gros ; Et si ne pert [paraît] fronche ne os , Lai d'Ignaurès
XIIIe s.
Et veïssiez apertement Qu'il ne paroit dedens son vis Corouz ne fronce [refrognement], c'est avis ; Ainçois cheoit à lerme plaine, Com li ruissiaus de la fontaine , RUTEB. , II, 215
XIVe s.
Et pour ce remaignent [restent] en celle cicatrique moult de fronces , H. DE MONDEVILLE , f° 102, verso.
Voy. FRONCER.