FRIPONNEAU

Prononciation : fri-po-nô
Nature : s. m.

1Un pauvre diable qui est fripon, voleur.
Le duc de Noailles et le marquis de Canillac, en parlant de lui [le cardinal Dubois] au régent, ne l'appelaient jamais que l'abbé friponneau , VOLT. , Hist. parl. ch. LXII
Un pauvre hère qui montre la musique à sa pupille, infatué de son art, friponneau, besoigneux, à genoux devant un écu , BEAUMARCHAIS , Barb. de Sév. I, 6
2Jeune gars qui fait des friponneries en amour.
Je suis d'avis que le friponneau fasse Tel compliment à des femmes d'honneur ! , LA FONT. , Coc.
Diminutif de fripon.