FRELATER

Prononciation : fre-la-té
Nature : v. a.

1Au sens propre, transvaser ; conservé seulement en termes de pêche : passer le hareng caqué d'une futaille dans une autre. 2Altérer par mélange ou sophistication, parce que d'ordinaire ces altérations ne se font pas sans transvasements. Frelater des eaux-de-vie. Fig.
Ne laissez point ainsi frelater votre coeur et donnez-le moi tel qu'il est , VOLT. , Lett. Thiriot, 12 fév. 1739
3Se frelater, v. réfl. Être frelaté. Les eaux-de-vie se frelatent trop souvent. XVIe s.
Pour faire cela parfaitement bien, le moien est de frallater [transvaser] ou changer les vins au huictiesme ou dixiesme jour, prins à leur origine, les remuans de leurs premiers tonneaux en autres bien nets et lavés , O. DE SERRES , 213
Le frallater ou transvaser n'est indifferemment necessaire en toutes sortes de vins , O. DE SERRES , 218
Génev. ferlater ; Berry, frelassé (dans cette locution : parler latin frelassé) ; d'après Diez, du flamand verlaten, transvaser.