FRATER

Prononciation : fra-tèr
Nature : s. m.

1Par ironie, garçon chirurgien, alors que les chirurgiens barbiers avaient des garçons. Par extension, chirurgien ou médecin de bas étage.
Un magister, s'empressant d'étouffer Quelque rumeur parmi la populace, D'un coup dans l'oeil se fit apostropher, Dont il tomba faisant laide grimace ; Lors un frater s'écria : place ! place ! J'ai pour ce mal un baume souverain , J. B. ROUSS. , Épigr. I, 25
2Celui qui fait la barbe à bord d'un vaisseau et dans un régiment. XVIe s.
Ainsi ce pauvre frater [moine] commença à bruler par telle concupiscence, que.... , MARG. , Nouv. XXIII
Lat. frater, frère. Il est possible que ce mot de frater vienne des moines chirurgiens. Dans les campagnes normandes et ailleurs on appelle frater un barbier.