FRANCHISE

Prononciation : fran-chi-z'
Nature : s. f.

1État de celui qui n'est assujetti à aucun maître ; liberté.
Enfin le temps l'a remise [Marseille] En son entière franchise , MALH. , II, 4
Conservez-vous l'esprit, gardez votre franchise , RÉGNIER , Sat. XII
Cesse de soupirer, Rome, pour ta franchise , CORN. , Cinna, IV, 4
Don Raimond prisonnier recouvrant sa franchise , ID. , D. Sanche, V, 3
J'en tiens [de l'amour], ou l'on n'en tint jamais. - C'est consentir bientôt à perdre ta franchise , CORN. , Galer. du pal. II, 3 La liberté dont on jouit en un lieu.
Sa tête [du sauvage] est droite et relevée, son regard fixe ; il est le maître dans sa forêt ; plus je le considère, plus il me rappelle la solitude et la franchise de son domicile , DIDER. , Ess. sur la peint. 4
Les franchises d'un pays, d'une ville, les droits que possède un pays, une ville, et qui limitent l'autorité souveraine.
Il [Simon] envoya vers le roi Démétrius, le priant de rétablir la Judée dans ses franchises , SACI , Bible, Machab. I, XIII, 34
Vous pouvez ôter à une ville ses franchises , LA BRUY. , X.
Toutes les villes murées avaient des franchises, des libertés, des priviléges jusque dans la plus grande anarchie du pouvoir féodal , VOLT. , Dic. phil. Franchise.
Les souverains qui affranchirent les terrains dont étaient composés leurs domaines, en recueillirent d'abord un grand avantage, puisqu'on acheta chèrement ces franchises , VOLT. , ib. Propriété.
Le règne d'un prince faible et méprisable procure quelquefois un bien ; le peuple reprend ses droits et ses franchises, qui ne sont que trop souvent de nulle considération sous les règnes glorieux , SAINT-FOIX , Ess. Paris, Oeuv. t. v, p. 32, dans POUGENS
2Immunité, exemption. Jouir de certaines franchises. La franchise d'un lieu, l'avantage dont il jouit de recevoir les marchandises étrangères franches de toute taxe.
La franchise que Law conserva au port de Marseille, y attira des vaisseaux de toutes parts , DUCLOS , Mém. Rég. Oeuv. t. VI, p. 62, dans POUGENS
Franchise des lettres, exemption de droits de poste accordée à certaines lettres.
3On disait qu'un ouvrier avait gagné sa franchise, pour signifier qu'il avait fini son apprentissage et pouvait travailler à son compte. 4Droit d'asile attaché à certains lieux. La franchise d'une église. À Rome, l'hôtel d'un ambassadeur est un lieu de franchise.
Pour lui tout votre empire est un lieu de franchise , CORN. , Cid, IV, 5
Mégaclès leur persuada [aux réfugiés du temple de Minerve] de venir se présenter devant les juges en tenant un fil attaché par un des bouts à la statue de la déesse, afin de ne point perdre leur franchise , FÉN. , Solon. Franchise des quartiers, nom donné, dans la ville de Rome, à une certaine étendue des hôtels des ambassadeurs des princes chrétiens, dans laquelle ceux qui se retirent ne peuvent être ni poursuivis ni arrêtés par la justice. Le lieu même de la franchise. On ne saurait le prendre en ce lieu-là, c'est une franchise.
5Sincérité avec laquelle on parle à autrui ou on agit à l'égard d'autrui. La franchise du caractère.
Et de lui témoigner avec quelle franchise à ses commandements vous me voyez soumise , CORN. , Théod. II, 1
Avoir une âme ouverte, une franchise entière , CORN. , Nicom. IV, 2
.... seigneur, étant seuls, je parle avec franchise , CORN. , Sertor. III, 2
Il est bien des endroits où la pleine franchise Deviendrait ridicule et serait peu permise , MOL. , Mis. I, 1
Mais du plus grand des rois la bonté sans limite.... Crut voir dans ma franchise un mérite nouveau , BOILEAU , Épît. V
N'espérez plus de candeur, de franchise, d'équité.... d'un homme qui s'est depuis quelque temps livré à la cour , LA BRUY. , VIII
Perdez moins d'artifice à tromper ma franchise , VOLT. , Brutus, II, 2
Aldée, qui était la franchise même, parla ainsi à ce prince , VOLT. , Princ. Babyl. 3
Dans un discours à son supérieur, la liberté est une hardiesse ou mesurée ou trop forte ; la franchise se tient plus dans les justes bornes, et est accompagnée de candeur , VOLT. , Dict. phil. Franchise
6Terme d'arts. Franchise de pinceau, franchise de burin, travail franc, facile et hardi du pinceau, du burin. De même au jeu : C'est un jeu (manière de jouer) qui a de la franchise. FRANCHISE, SINCÉRITÉ. La sincérité ne trahit jamais la vérité ; la franchise la dit ouvertement. L'homme sincère l'est avec lui-même aussi bien qu'avec les autres ; l'homme franc ne l'est qu'avec autrui ; la franchise est la sincérité considérée à l'égard d'autrui. XIe s.
Si perde [qu'il perde] sa franchise, si al rei nel pot reacheter , Lois de Guill. 41
XIIe s.
Il velt de nostre terre la franchise retraire [ôter, retirer] , Sax. XXX
Ele [l'Église] deit aveir bien, e tuit li suen [tous les siens] franchise, Quant par sa mort li ad nostre sire conquise , Th. le mart. 70
XIIIe s.
Moult fut Berte courtoise et pleine de franchise , Berte, VI
Li lions par sa grant franchise Ne vost soufrir en nule guise Que fust en sa cort mal menez Qui d'amors fust achoisonez , Ren. 8383
Franchie est naturex poers [pouvoir] que chascuns puet fere sa volenté, se droit ou force ne le defent , Liv. de just. 54
Le [la] premiere reson, si est se cil et se [sa] mere ont esté en l'estat de francise toute lor vie , BEAUMANOIR , XLV, 13
Franche [France], que de francisse est dite par droit non, A perdu de francisse le los e le renon , RUTEB. , 234
Ceste franchise ont ancienement les seignors dou reiaume de Jerusalem doné as borgeis.... , Ass. de J. I, 47
Les possessions et les franchises de la sainte Yglise de Jerusalem ma mere.... maintiendrai à elle , ib. I, 29
Meismement les bones villes et les coustumes de ton royaume garde en l'estat et en la franchise où tes devanciers les ont gardées , JOINV. , 301
XIVe s.
Qui franchise vent pour avoir, Bien dessert [mérite] à souffrance avoir ; L'or et l'argent de toute Frise Ne d'Altemont ne vaut franchise , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 393
XVe s.
Voulut monstrer audit duc de Bourgongne de grans franchises, et luy fist sçavoir tout cecy [une proposition de trahison] , COMM. , IV, 13
XVIe s.
Si l'ay fait par franchise et fiance de sa loyauté , MONT. , I, 26
Longueur du temps n'esteint noblesse ni franchise , LOYSEL , 35
Qui brise une franchise, brise toutes les autres [celui qui enfreint un asile ne peut être reçu en aucun] , LOYSEL , 828
Il commencea à user d'une franchise de parler, qui de soy-mesme est odieuse , AMYOT , Cor. 26
Il passa en l'isle de Samothrace, là où il s'alla rendre en la franchise et sauvegarde du temple de Castor et de Pollux , AMYOT , P. Aem. 38
Franc 3 ; provenç. franquesa ; espagn. et portug. franqueza ; ital. franchezza.