fraichement

Prononciation : frê-che-man
Nature : adv.

1Au frais, dans un endroit frais. Être logé fraîchement. Être vêtu bien fraîchement, avoir des habits qui ne tiennent pas chaud. 2Récemment, depuis peu.
Cet illustre personnage qui venait de perdre fraîchement deux de ses enfants , VAUGELAS , Q. C. 367
Il tient quelque moineau qu'il a pris fraîchement , MOL. , Mélic. I, 4
Il arrive fraîchement de son ambassade , LA BRUY. , V Tout fraîchement, tout récemment.
Votre serviteur Gille.... Tout fraîchement en cette ville Arrive en trois bateaux exprès pour vous parler , LA FONT. , Fabl. IX, 3
Cet étranger extravague ; il vient sans doute tout fraîchement de l'autre monde , FÉN. , t. XXI, p. 469
Ce qui inspirait à l'un tant de hardiesse, et à l'autre tant de docilité, était la nouvelle qu'on avait reçue tout fraîchement de la grande victoire que les Romains avaient remportée sur Persée, roi de Macédoine , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. VIII, p. 618, dans POUGENS
3Fig. et familièrement. Avec quelque froideur (c'est un adoucissement de froidement). Accueillir fraîchement quelqu'un.
Le compliment [de la duchesse de Lauzun] fut d'abord fraîchement reçu ; incontinent la marée monta, et voilà la duchesse du Maine aux reproches , SAINT-SIMON , 258, 214
XVIe s.
La terre freschement remuée fondoit soubs eulx , AMYOT , Pyrrh. 63
Fraîche, et le suffixe ment ; prov. frescament ; espagn. et ital. frescamente.