frequentation

Prononciation : fré-kan-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

Action de fréquenter. La fréquentation des gens de bien, l'habitude de voir des gens de bien.
Les uns et les autres, surtout les Anglais, se relâchent trop sur la fréquentation de leurs matelots avec les captives , RAYNAL , Hist. phil. XI, 21
Dans la fréquentation des deux sexes, je ne vois plus aucune trace de cette ancienne et célèbre galanterie, qui donne une si belle opinion de nos aïeux à ceux qui ne les connaissent que par les romans , SAINT-FOIX , Ess. Paris, Oeuv. t. III, p. 441, dans POUGENS La fréquentation des sacrements, le fréquent usage de la confession et de la communion.
Un homme a ses heures et ses temps marqués pour la prière, pour la lecture des bons livres, pour la fréquentation des sacrements , BOURDAL. , 5e dim. après la Pentec. dominic. t. II, p. 444
XIVe s.
Par acoustumance et frequentacion de bonnes operacions , ORESME , Éth. 33
Par usage et frequentation de mer , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVIe s.
La frequentation de Pericles estoit superbe et arrogante , AMYOT , Péric. 8
Les chapons prejudicient grandement aux poules, leur empeschant de faire des oeufs en abondance, tant en les chauchans qu'affamans par leur continuelle frequentation , O. DE SERRES , 347
Il se tire une merveilleuse clarté, pour le jugement humain, de la frequentation du monde , MONT. , I, 170
Les livres sont plaisants ; mais, si de leur frequentation nous en perdons enfin la gayeté et la santé, nos meilleures pieces, quittons les , MONT. , I, 284
Prov. frequentacio ; espagn. frequentacion ; ital. frequentazione ; du lat. frequentationem ; de frequentare, fréquenter.