FOURBERIE

Prononciation : four-be-rie
Nature : s. f.

1Action de fourber.
Je ne trouve partout que lâche flatterie, Qu'injustice, intérêt, trahison, fourberie , MOL. , Mis. I, 1
Nous plumons une coquette ; la coquette mange un homme d'affaires ; l'homme d'affaires en pille d'autres ; cela fait un ricochet de fourberies le plus plaisant du monde , LE SAGE , Turcaret, I, 12
Ne faut-il pas aux peuples quelque chose de plus ? n'ont-ils pas besoin, je ne dis pas des fourberies de vos bonzes, mais de quelques illusions respectables ? , VOLT. , Dial. XXVIII, 1
2Par extension, penchant à fourber.
Vive la fourberie et les fourbes aussi ! , MOL. , l'Ét. I, 9
La finesse est l'occasion prochaine de la fourberie ; de l'une à l'autre le pas est glissant ; le mensonge seul en fait la différence ; si on l'ajoute à la finesse, c'est fourberie , LA BRUY. , VIII
Ital. furberia, de furbo, fourbe.