FOUILLE

Prononciation : fou-ll', ll mouillées, et non fou-ye
Nature : s. f.

Ouverture faite en fouillant la terre, pour creuser un canal, des fondations, une mine, pour mettre à découvert de vieux monuments ensevelis, etc. Les fouilles d'Herculanum et de Pompéi.
Dans un pays comme la France, où l'on peut employer les hommes à des travaux vraiment utiles, on ferait un bien réel en défendant ceux de la fouille des mines d'or et d'argent, qui ne peuvent produire qu'une richesse fictive et toujours décroissante , BUFF. , Min. t. V, p. 25, dans POUGENS
Les ruines de Mycènes sont très connues aujourd'hui à cause de fouilles que lord Elgin y a fait faire à son passage en Grèce , CHATEAUBR. , Itinér. 1re partie. Fouille couverte, celle qui se pratique horizontalement dans un massif. Fosse que font les plombiers lorsqu'il n'y a point de regard, pour réparer des conduites qui fuient. Fig.
Je projette une fouille à [la bibliothèque de] l'abbaye de Florence qui nous produira quelque chose , P. L. COUR. , Lett. I, 342
Voy. FOUILLER. FOUILLE. Ajoutez : 2Terme d'administration douanière. Fouille à corps ou, simplement, fouille, action de fouiller une personne que l'on soupçonne d'être porteuse d'objets prohibés.