FOSSILE

Prononciation : fo-ssi-l'
Nature : adj.

1Terme de géologie. Qui est extrait, qui provient du sein de la terre, en parlant de certaines substances, par opposition à d'autres substances de même espèce qui proviennent d'une autre source. Sel fossile. Charbon fossile. 2Qui est trouvé dans le sein de la terre, en parlant des restes de corps organisés. Bois, plantes, animaux fossiles.
Personne ne doute de cette identité de nature entre les coquilles fossiles et les coquilles marines , BUFF. , Addit. et corr. Théor. terr. Oeuv. t. XII, p. 414, dans POUGENS.
Les grands ossements fossiles qu'on déterre dans l'Amérique annoncent qu'elle a possédé autrefois des éléphants, des rhinocéros, et d'autres énormes quadrupèdes dont l'espèce a disparu de cette région , RAYNAL , Hist. phil. XVII, 3
Mon objet sera d'abord de montrer par quel rapport l'histoire des os fossiles d'animaux terrestres se lie à la théorie de la terre , CUV. , Révol. p. 10 Fig. et par plaisanterie, fossile se dit de ce qui est arriéré, hors de mode. Littérature fossile. En ce sens il se dit aussi substantivement. C'est un fossile.
3S. m. Toute substance qui se tire de la terre, telles que minéraux, roches, etc. Particulièrement. Coquilles, plantes, et tous restes de corps organisés que l'on trouve enfouis à différentes profondeurs et incrustés ou imbibés de diverses matières solubles, et qui présentent encore leurs formes primitives malgré leur pétrification. XVIe s.
Les diverses especes de sels et autres choses fossiles , PALISSY , 147
Fossiles sont les matieres minerales pour lesquelles recouvrer faut creuser la terre , PALISSY , 378
Lat. fossilis, de fossum, supin de fodere, fouir.