FORMALISER (SE)

Prononciation : for-ma-li-zé
Nature : v. réfl.

S'offenser, trouver mauvais.
Je ne saurais me formaliser de cela , VOIT. , Lett. 84
Mon Dieu ! qu'as-tu ? toujours on te voit en courroux, Et sur rien tu te formalises , MOL. , Amphit. II, 3
Le dirai-je, et ne s'en formalisera-t-on pas ? non, mes frères ; car je le dirai avec tout le respect et toute la circonspection convenable , BOURDAL. , 11e dim. après la Pentec. dominic. t. III, p. 255
Les présidents se formalisèrent qu'on n'eût pas commencé par eux , VOLT. , Hist. parl. chap. 54 Dans le langage ordinaire, il est souvent actif. Il suffit d'un rien pour le formaliser. Ne craignez-vous pas que cela le formalise ?
XVIe s.
L'avez-vous bien payé [l'avocat], pour y mordre [à votre cause] et pour s'en formaliser.... , MONT. , II, 325
Estimant que nos interests alterent le ciel, et que son infinité se formalise de nos menues distinctions , MONT. , II, 382
Ce que j'auray dict sans soin, si on vient à me le contester, je m'en formalise, je l'espouse , MONT. , III, 291
J'estime grande simplesse de se formaliser [être jaloux] sur un regard , YVER , p. 588
Ils n'ont souci que de leur interest particulier (chose qui meut aujourd'hui la pluspart des hommes), y en ayant si peu qui pour la pitié d'autrui et le regard de la justice se formalisent, qu'il semble que l'humanité et l'equité soyent aneanties , LANOUE , 387
....Ce qui feit que les Chalcidiens se formaliserent fort affectueusement pour luy, et meirent leur ville entre ses mains , AMYOT , Flam. 31
Le consul Cotta se formalisa à l'encontre, et persuada au senat de s'opposer à ceste loy , AMYOT , Marius, 4
Formel : mot à mot être attaché aux formes, et, dans le XVIe siècle, prendre intérêt pour ou contre, suivant les adjonctions, et enfin, aujourd'hui, en un sens plus étroit, prendre intérêt contre.