FORCES

Prononciation : for-s'
Nature : s. f. pl.

Sorte de grands ciseaux pour tondre les draps, pour couper les étoffes et les tailler, pour couper les tôles, le laiton, le fer-blanc. Une paire de forces. Terme de manége. Faire les forces, se dit d'un cheval qui ouvre beaucoup la bouche au lieu de se ramener quand on lui tire la bride. XIIe s.
Forces [il] demande, si li tondi le chief [la tête] , Li coronemens Looys, v. 1958
XIVe s.
Il conviendra que la superfluité d'eles [le trop de longueur d'aiguilles laissées dans une suture de plaie] soit coupée o [avec] les forches , H. DE MONDEVILLE , f° 58
XVIe s.
Avec des forces bien trenchantes sera tondu ce doux animal , O. DE SERRES , 324
Wall. efoihez ; Hainaut, éforches ; provenç. force, forsa ; du latin forfices, ciseaux. Forces est au pluriel comme ciseaux, à cause des deux branches.