FORCEMENT

Prononciation : for-se-man
Nature : s. m.

1Action de forcer. 2Action de forcer une femme, de lui faire violence. 3Forcement de recette, exercice du droit qui appartient à l'administration de faire payer par ses commis les impôts qu'ils ont négligé de percevoir. XVIe s.
Avant le deslogement se commit un acte très vilain d'un forcement de fille par un gentilhomme , LA NOUE , 567
Un soldat voulant forcer une femme devant son mari est tué par lui, ce qui donna entrée au forcement de toutes les femmes , D'AUB. , Hist. I, 348
Forcer. 1Par force, par contrainte. Il a fait forcément cette démarche.
Ce prince [Louis XI], ne faisant jamais la guerre que forcément, recevait tous ceux qui cherchaient son alliance , DUCLOS , Hist. Louis XI, Oeuv. t. III, p. 176, dans POUGENS
2Par une conséquence forcée. Ce fait admis, on doit forcément admettre les autres. Forcé, et le suffixe ment ; provenç. forsadamen ; catal. forsadament ; espagn. forzadamente.