forcenement

Prononciation : for-sè-ne-man
Nature : s. m.

État de celui qui est forcené.
Et fuyez un tyran dont le forcènement Joindrait votre supplice à mon bannissement , CORN. , Médée, IV, 6
XVIe s.
La colere indomptée et le forcenement Qui troublerent l'esprit d'un miserable amant , DESPORTES , Oeuvres, p. 443, dans LACURNE
Forcener. FORCÈNEMENT. Ajoutez :
Quelque jugement que je fasse du forcènement des hommes, je ne veux pas que vous alliez vous mettre au fond d'une caverne , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne