FORBAN

Prononciation : for-ban
Nature : s. m.

Corsaire, pirate. Fig. et adjectivement.
Il faut des rameurs sur les bancs Et des muets aux rois forbans , BÉRANG. , Ste Alliance.
Un forban littéraire, un plagiaire.
L'Ordonnance d'août 1681 écrit fourban : Seront de bonne prise tous vaisseaux appartenans à nos ennemis ou commandés par des pirates, fourbans et autres gens courans la mer sans commission d'aucun prince ni estat souverain. Forban (de foris, hors, et bas-latin bannum, ban) signifiait, dans l'ancien français, bannissement ; dans le moderne, il signifie celui qui est banni, un bandit, et, particulièrement, un bandit de mer.