FORAGE

Prononciation : fo-ra-j'
Nature : s. m.

Action de forer ; résultat de cette action. Le forage d'un canon, d'un puits artésien. Forer. 1. FORAGE. Ajoutez : 2Action d'enlever une certaine quantité d'or aux bijoux en laissant intactes les marques des poinçons (voy. ENTAGE au Supplément). Terme de féodalité. Droit sur le vin et autres boissons, levé par le seigneur. XIIIe s.
Et s'eut l'avouerie ausi, Et les forages leur guerpi De vin, de cervoise et de miés [hydromel] , PH. MOUSKES , dans DU CANGE, foragium.
Lat. forum, marché (voy. FOR), et non de amphora, comme le veut Mallet, Comptes rendus de l'adm. des finances, 1789, t. I, p. 17.