FONDS

Prononciation : fon ; au pluriel, l's se lie : des fon-z engagés dans les spéculations
Nature : s. m.

1Le sol d'un champ, d'une terre, d'un domaine. Cultiver un fonds. Un bon fonds. Il ne faut pas bâtir sur le fonds d'autrui.
Le maréchal d'Albret a gagné un procès de quarante mille livres de rente en fonds de terre , SÉV. , 35
On veut ici des desseins sérieux [pour le mariage] et du fonds de terre , HAMILT. , Gramm. 6 Absolument. Biens-fonds, biens immeubles tels que les terres, les maisons. Le fonds et le tréfonds, voy. TRÉFONDS. Fonds dotal, immeuble constitué en dot à une femme.
2Par extension, somme d'argent plus ou moins considérable destinée à quelque usage. Trouver un fonds. Dissiper un fonds. Avoir des fonds considérables. Les fonds destinés à l'amortissement.
Il fallait de grands biens pour fournir les fonds , FLÉCH. , Aig.
S'il s'en rencontrait parmi eux qui n'eussent pas les fonds nécessaires pour l'exploitation, ils trouvaient aisément des capitalistes qui s'associaient à leur entreprise , RAYNAL , Hist. phil. XV, 10 Appel de fonds, demande d'argent que fait une compagnie, une banque pour subvenir aux frais d'une opération commencée. Fonds social, la somme d'argent appartenant à une compagnie qui exécute quelque opération de commerce ou d'industrie. Les fonds du Trésor, de la Banque, dépôts d'argent accumulés dans les caisses de ces établissements pour les services publics et pour les besoins du commerce. Les fonds de la guerre, de la marine, etc. sommes d'argent réglées par les budgets annuels et destinées à la guerre, à la marine, etc. Bureau des fonds, bureau chargé, dans les grands ports, des recettes de deniers, du payement des appointements, des soldes, des marchés, etc. Fig. et familièrement. Faire un fonds pour l'aloyau, faire provision d'argent pour le besoin ; locution tirée de ce que l'aloyau est une pièce de résistance.
3Au plur. Familièrement. Un avoir, un pécule en argent. Avoir des fonds. Nos fonds sont bas.
Cette aventure les ayant remis en fonds , HAMILT. , Gramm. 3 Être en fonds, avoir de l'argent comptant.
Il n'était pas en fonds, il n'avait pas chez lui toute la somme , LESAGE , Turc. IV, 1
Fig. Être en fonds pour faire quelque chose, être bien en état de la faire.
On lui a joué un mauvais tour, mais il est en fonds pour prendre sa revanche , Dict. de l'Acad.
Vous voilà en fonds pour faire à Paris ce que vous voudrez , SÉV. , 582
Avec son ton, son air et sa frivolité, Il n'est pas mal en fonds pour être détesté , GRESSET , Méchant, II, 6
4Un bien, un capital quelconque, par opposition aux revenus qu'il produit.
Jean s'en alla comme il était venu, Mangeant son fonds avec son revenu , LA FONT. , Épitaphe.
Travaillez, prenez de la peine ; C'est le fonds qui manque le moins , LA FONT. , Fabl. v, 9
Pendant qu'Oronte augmente avec ses années son fonds et ses revenus , LA BRUY. , VI Fig.
Je crois cette espèce de compte [par doit et avoir] beaucoup plus nécessaire par rapport aux connaissances de l'esprit, qui en sont le bien et la possession ; par rapport aux conséquences que l'on en tire, qui sont le revenu de ce fonds ; et par rapport à l'usage que l'on en fait dans les applications particulières, qui sont proprement la dépense , BOULAINVILLIERS , Réfut. de Spinosa, p. 2
5Les fonds publics, ou, absolument, les fonds, les fonds destinés à servir les intérêts des emprunts qu'a faits l'État. À la bourse de ce jour les fonds ont baissé, ont monté. La hausse des fonds, la baisse des fonds. Placer sa fortune dans les fonds publics. Crise dans les fonds, baisse ou menace de baisse.
Dans les fonds de peur d'une crise, Il veut que les Grecs soient déçus , BÉRANG. , Cons. de Lise.
Fig. et par plaisanterie, les fonds sont en baisse, l'argent manque. Je ne pourrais pas faire cette dépense de sitôt, les fonds sont en baisse. Fonds constitués, fonds inscrits au registre de la dette publique perpétuelle. Fonds constitués immobilisés, ceux qui, rachetés par la caisse d'amortissement, ne peuvent plus se transmettre. Fonds constitués classés, ceux qui, possédés par des personnes dont la fortune est stable, ne reviennent plus d'ordinaire sur le marché. Fonds flottants, fonds qui proviennent d'emprunts à termes rapprochés. Fonds constitués flottants, ceux qui causent à la bourse les alternatives de hausse et de baisse.
6Fonds perdu, ou fonds perdus, capital aliéné moyennant une rente qui s'éteint à la mort de celui qui a déposé le fonds.
Il fait excuse d'avoir mis son bien à fonds perdu , SÉV. , 483
Le fonds perdu, autrefois si sûr, si religieux et si inviolable, est devenu, avec le temps et par les soins de ceux qui en étaient chargés, un bien perdu , LA BRUY. , XIV
Tout père de famille qui veut placer de l'argent à fonds perdu, doit préférer de le mettre sur la tête de son enfant d'un an, plutôt que sur la sienne, s'il est âgé de plus de vingt-un ans , BUFF. , Probab. de la vie
Pour moi, je mets à fonds perdu. - C'est la ressource des gueux , DIDER. , Entretien avec la maréch. de ***
Je suis au nombre de ceux qui, par un calcul un peu personnel mais très philosophique, ne veulent être riches que durant leur vie et n'hésitent point à placer tous leurs biens à fonds perdu , GENLIS , Veillées du château les deux réputations On dit de même : donner une maison à fonds perdu ; vendre un bien à fonds perdu. À fonds perdu, se dit par plaisanterie en parlant d'une somme qu'on ne pense plus ravoir. Si vous lui prêtez, comptez que c'est à fonds perdu.
7Terme de jeu de lansquenet. Somme que le joueur doit mettre sur une certaine carte. 8Établissement industriel ou commercial, avec son achalandage, ses ustensiles, ses marchandises, etc. Vendre son fonds. Un bon fonds de commerce. Un fonds de boulanger. 9Fig. Ce qui constitue, par rapport aux dispositions corporelles, morales ou intellectuelles, comme un fonds, un capital. Un grand fonds de savoir. Un fonds de malice. Il a pour vous un grand fonds d'estime.
Vous avez un fonds de santé admirable , MOL. , D. Juan, IV, 2
L'homme depuis son péché porte un fonds malheureux de concupiscence , PASC. , Prov. 18
Je me sens un grand fonds de patience , SÉV. , 295
Vous avez du fonds pour être tout ce que vous voudrez , SÉV. , 432
Je crois que vous voyez bien que je fais réponse le mercredi à vos deux lettres ; et le vendredi je vis aux dépens du public et sur mon propre fonds qui compose quelquefois une assez mauvaise lettre , SÉV. , 307
Je lui pardonne moins d'avoir voulu tuer son enfant, étant de son mari, que si elle l'avait eu d'un autre ; et cela vient d'un bien plus mauvais fonds , SÉV. , 62
Quand je considère le peu de fonds que je trouve en moi , BOSSUET , Lett. 22
Si je dis que l'homme n'a rien de son propre fonds que l'iniquité, je confesse la langueur de notre nature , BOSSUET , Réfut. du catéch. 1re vérité, 2e sect. ch. 10
Un fonds de libertinage et d'impiété , BOURDAL. , Purific. de la Vierge, Myst. t. II, p. 207
Ils n'avaient de fonds pour la complaisance que jusque-là , LA BRUY. , V
Il faut très peu de fonds pour la politesse dans les manières , LA BRUY. , XII
L'esclave n'a rien à soi ; à combien plus forte raison la créature qui n'a de son fonds que le néant et le péché ! , FÉN. , t. XVIII, p. 424
Louis porta en naissant un fonds de religion et de crainte de Dieu , MASS. , Or. fun. Louis XI
J'aime un amant timide ; Cela marque un bon fonds.... , REGNARD , Joueur, II, 10
Peu de gens ont assez de fonds pour souffrir la vérité et pour la dire , VAUVENARGUES. , Max. CCXXXV
Même bonté, même naturel, mêmes grâces que Madame de Scalier, avec un fonds de philosophie qui est rare chez les dames , VOLT. , Lett. Chabanon, 30 août 1766
Si l'âne n'avait pas un grand fonds de bonnes qualités, il les perdrait par la manière dont on le traite , BUFF. , âne. On dit d'un homme ou d'un esprit qu'il a ou qu'il n'a pas de fonds, pour exprimer qu'il a ou qu'il n'a pas de solidité et de connaissances acquises. Faire fonds de ou sur, compter sur, se croire assuré de. Il ne faut pas faire grand fonds de tout ce qu'il dit.
Voilà en substance toute la théologie nécessaire au chrétien, et sur laquelle un chrétien doit faire fonds , BOURD. , Serm. 17e dim. après la Pentec. Domin. t. IV, p. 57
J'éprouvai bientôt que je n'avais pas tort de faire fonds sur ce nouvel ami , LESAGE , Est. Gonzal. ch. 14
Il branla la tête pour me marquer qu'il faisait peu de fonds sur des discours qu'un zèle indiscret m'inspirait , LESAGE , Guzm. d'Alf. II, 9
George est un bon enfant ; Mais sur de telles gens quel fonds pourrait-on faire ? , COLLIN D'HARLEV. , Vieux célib. I, 6
10Matière à traiter. C'est un fonds très riche et qu'on n'a pas encore exploité. On le trouve dans Chateaubriand avec le sens de sujet de tableau : Ce qui prouve que le christianisme parle plus au génie que la Fable, c'est qu'en général nos grands peintres ont mieux réussi dans les fonds sacrés que dans les fonds profanes, Génie, III, I, 4. 11Terme de houillères. Galeries horizontales poussées jusqu'aux limites de l'exploitation dans le massif de houille à partir du fond du puits. On peut voir à l'étymologie que fonds et fond sont exactement le même mot. Aussi quand fonds est pris comme ce qu'une personne a de savoir, d'esprit, de probité, etc. et fond au n° 16 comme ce qui fait une sorte de fondement et d'état permanent, les deux significations se confondent tellement que les orthographes dans les auteurs varient sans cesse, et qu'on pourrait faire passer plusieurs exemples sans difficulté de fonds à fond, ou de fond à fonds. Le mieux serait de supprimer l's de fonds, et de ne faire qu'un seul mot de ce qui n'en est réellement qu'un, répondant en latin au mot unique fundus. XVe s.
Sur chacun arpent fut imposée une ayde nommée fons de terre , MONSTRELET , t. I, f° 143, dans LACURNE
XVIe s.
Fonds de terre, l'auteur du grand Coustumier et autres anciens ont pris ces termes pour le cens que les anciennes chartes appellent fundus terrae , Gloss. sur les coustumes de Beauvoisis, dans LACURNE
Le même que fond. L's de ce mot n'est pas autre chose que l's du nominatif dans l'ancien français, qui est restée au mot comme dans fils. La distinction qu'on a essayé d'établir entre fond et fonds à l'aide de cette s accidentelle est tout à fait ignorée des auteurs un peu anciens.