FONDANT, ANTE

Prononciation : fon-dan, dan-t'
Nature : adj.

1Qui a beaucoup d'eau, qui se fond dans la bouche. Une poire fondante. Des fruits fondants et sucrés. Bonbons fondants, ou, substantivement, fondants, bonbons qui contiennent à l'intérieur une liqueur ou une pâte sucrée et parfumée. Par analogie, il se dit d'aliments fort tendres.
Une cuisse de chapon bouilli ruisselant de graisse et fondant , MARMONTEL , Mém. VI
2Qui est tout mouillé, ruisselant.
Une jeune fille toute fondante en larmes, la plus belle et la plus touchante qu'on puisse voir , MOL. , Scap. I, 2
3Terme de médecine. Médicament fondant, médicament interne ou externe auquel on attribue la propriété de résoudre les engorgements. S. m. User de fondants.
Comment vos fondants réussissent-ils ? adieu ; il n'y a de remède pour moi que celui de la patience , VOLT. , Lett. Damilaville, 16 oct. 1767
Fondant de Rotrou, mélange de sulfate et d'antimoniate de potasse qu'on employait jadis en médecine.
4S. m. Terme de chimie. Fondant ou flux, substance qui, fondant facilement, facilite la fusion de certains corps infusibles par eux-mêmes.
Il s'agit, pour fondre le plus avantageusement qu'il est possible, de trouver d'abord quel est le fondant qui convient à la mine, et ensuite dans quelle proportion il faut lui donner ce fondant pour qu'elle se convertisse entièrement en fonte de fer et qu'elle ne brûle pas avant d'entrer en fusion , BUFF. , Hist. min. t. VIII, p. 86, dans POUGENS Fondant, ou rocaille, ou roquette, noms donnés à l'émail quand il est incolore et sans mélange ; il est composé de sable siliceux, d'oxyde de plomb, de soude et de potasse.
Fondre. FONDANT. Ajoutez : 5Tableau fondant, tableau de diorama qui s'efface sous l'oeil du spectateur.
La moindre humidité dans l'atmosphère fait évanouir cette vision, comme ces tableaux de diorama que l'on nomme fondants , G. D'ORCET , Rev. Brit. sept. 1874, p. 15