FOIS

Prononciation : foî ; l's se lie : de foi-z à autre
Nature : s. f.

1Terme par lequel on considère un cas, un fait, une vicissitude dans leur unité ou dans leur réitération. Une fois par an. Combien de fois ne vous l'ai-je pas dit ? On l'en a averti quantité de fois. J'ai lu ce livre plus de fois que vous ne pensez. J'ai lu ce livre tant de fois que je le sais presque par coeur.
Je vois bien que les anciens cardinaux prennent une grande autorité sur les derniers reçus, puisque, vous ayant écrit beaucoup de fois sans avoir reçu une de vos lettres, vous vous plaignez de ma paresse , VOIT. , Lett. 10
Cela est merveilleux, qu'une personne qui n'écrit qu'en quatre ans une fois, le fasse de sorte, quand elle l'entreprend, qu'il semble qu'elle y ait toujours étudié, et que, durant tout ce temps, elle n'ait pensé à autre chose , VOIT. , ib. 54
Tentons une autre fois la faveur de son eau , ROTR. , Herc. mour. IV, 2
Il faisait infinies fois des prières séditieuses , BOSSUET , Var. 10
Ce qu'il y a de plus remarquable, c'est qu'Amurat, après cette victoire, retourna dans sa solitude, qu'il abdiqua une seconde fois la couronne, qu'il fut une seconde fois obligé de la reprendre pour combattre et pour vaincre , VOLT. , Moeurs, 89
On a cherché bien des fois quel était le meilleur.... , DUCLOS , Consid. sur les moeurs. XI
Voici la première fois de ma vie où j'ai pu vous écrire sans crainte , J. J. ROUSS. , Hél. VI, 6
Je l'ai déjà dit, c'était de l'amour cette fois, et l'amour dans toute son énergie et toutes ses fureurs , ID. , Conf. IX
Je n'entends pas de fois les airs ravissants et mélancoliques d'un rossignol caché sous un feuillage que je ne sois tenté de croire.... , BERN. DE ST-PIERRE , Étude 1 Ne se pas faire dire une chose deux fois, se hâter de la faire, soit par désir, soit par crainte.
L'Espagnol ne se fit pas dire la chose deux fois , SCARR. , Rom. com. I, 9
Et que, si d'un malheur il ne veut être cause, Il ne se fasse pas deux fois dire une chose , MOL. , Éc. des maris, II, 11
Dans le même sens : Il ne faut pas, il ne faudrait pas le lui dire deux fois, il se hâterait de profiter de la permission, etc. Une fois, deux fois, se dit dans les enchères. À cent francs, ce meuble, une fois, deux fois. Par extension dans l'usage ordinaire. Une fois, deux fois, trois fois ; encore une fois ; pour la dernière fois ; expressions par lesquelles on insiste, on enjoint.
Ah çà ! une fois, deux fois, en voulez-vous, n'en voulez-vous pas ? La Beauce avait jadis des monts en abondance.... Et messieurs les Orléanois Dirent au Sort, tous d'une voix, Une fois, deux fois et trois fois, Qu'il eût à leur ôter la peine De monter, de descendre et remonter encor , LA FONT. , Lettre VII
La charité, encore une fois, n'est point une vertu oisive et abstraite , BOURDAL. , 12e dim. après la Pentec. Domin. t. III, p. 319
Par exagération. Vingt fois, cent fois, cent et cent fois, mille fois, mille et mille fois, plus de vingt, de cent, de mille fois, c'est-à-dire fort souvent, un très grand nombre de fois.
Hermione elle-même a vu plus de cent fois Cet amant irrité revenir sous ses lois , RAC. , Andr. I, 1
Vingt fois depuis huit jours J'ai voulu devant elle en ouvrir le discours , RAC. , Bérén. II, 2
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse et le repolissez , BOILEAU , Art p. I
2Dans le langage poétique ou élevé.
Ô jour trois fois heureux , RAC. , Esth. I, 1
Heureux, cent fois heureux, ceux que Laubardemont faisait condamner à huis clos par ordre de Son Éminence ! ils étaient opprimés, mais non déshonorés , P. L. COUR. , Réponse aux anonymes, n° 1
3Il se dit particulièrement de quantités qu'on répète ou qu'on multiplie ou que l'on compare à d'autres. Deux fois trois font six. Quatre pris quatre fois donne seize. Le nombre de fois qu'une quantité est renfermée dans une autre. Ce corps est une fois plus long que l'autre. J'ai fait deux fois plus, deux fois moins, deux fois autant de chemin que vous.
Combien la moisissure est-elle contenue de fois dans le cèdre, la mite dans l'éléphant, la puce d'eau dans la baleine, un grain de sable dans le globe de la terre, un globule de lumière dans le soleil ? , BONNET , Consid. corps org. Oeuv. t. v, p. 205, dans POUGENS. Fig. Avoir deux fois, cent fois raison, être parfaitement assuré de son fait.
Ne critiquez Corneille que lorsque vous aurez deux fois raison , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 27 janv. 1762
4Une fois, une fois pour toutes, une bonne fois, c'est-à-dire décidément, définitivement. Je tiens à ce que j'ai une fois résolu. Si une fois je parviens à le découvrir.
Et si le diadème une fois est à nous , CORN. , Nicom. I, 5
Soupirant une bonne fois pour n'avoir pas à y retourner sitôt, elle commença ainsi son histoire , SCARR. , Rom. com. II, 3
Pour y mettre un bon ordre, une bonne fois pour toutes , SÉV. , 395
Je vous prie de vous désabuser une fois pour toutes de la pensée où vous êtes , BOSSUET , Lett. abb. 71
Parlez franchement à ces messieurs une fois pour toutes , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 21 déc. 1701
Cependant voulez-vous qu'avec moins de contrainte L'un et l'autre une fois nous nous parlions sans feinte ? , RAC. , Brit. I, 2
Si ma fille une fois met le pied dans l'Aulide, Elle est morte.... , RAC. , Iphig. I, 1
Pour confondre une bonne fois une erreur si universelle , MASS. , Carême, Samar. Vingt fois, cent fois, mille fois pour une, se dit d'une chose qu'on a été trop souvent obligé de faire ou de dire. Je vous ai dit cela cent fois pour une, et il faut encore que je vous le répète ?
5Avec par.
Vous m'avez par deux fois rendu le diadème , CORN. , Pomp. IV, 3
Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux Depuis que le sommeil n'est entré dans vos yeux , RAC. , Phèdre, I, 3
6Avec à.
C'est elle, et je me rends, monsieur, à cette fois , CORN. , Ment. III, 5
Mes pareils à deux fois ne se font pas connaître , CORN. , Cid, II, 2
Elle retire ses chers enfants, et confesse à cette fois que, parmi les plus mortelles douleurs, on est encore capable de joie , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Elle se montre au monde à cette fois, mais ce fut pour lui déclarer qu'elle avait renoncé à ses vanités , BOSSUET , Anne de Gonz.
Race infidèle, me connaissez-vous à cette fois ? suis-je votre roi, suis-je votre juge, suis-je votre Dieu ? , BOSSUET , ib.
La frayeur les emporte ; et, sourds à cette fois, Ils ne connaissent plus ni le frein ni la voix , RAC. , Phèdre, V, 6
Je ne me souviens plus du tout des vers de Cartouche, et tu me les enverras à la première fois , MIRABEAU , dans BESCHERELLE, à l'article à Fig. À deux fois, loc. adv. Avec attention, avec réserve, avec lenteur. Y regarder à deux fois, bien réfléchir, ne pas se hasarder en une affaire périlleuse. N'en pas faire à deux fois, ne pas hésiter.
Courtin n'en fit pas à deux fois, il rendit du sien ce qu'il crut avoir imposé de trop à chaque paroisse , SAINT-SIMON , 42, 237
7Avec pour. Cela est bon pour une fois. Nous nous vîmes alors pour la première fois.
Soleil, je viens te voir pour la dernière fois , RAC. , Phèdre, I, 3 Pour une fois, dans une phrase négative, signifie que la chose est arrivée plus d'une fois.
Ce n'est pas pour une fois que des solitaires, que des pénitents, que des justes se sont pervertis.... , BOURD. , Pensées, t. I, p. 114
Cela [une pluie d'étoiles filantes] n'a pas été vu pour une fois à la Chine ; j'ai trouvé cette observation en deux temps assez éloignés , FONTEN. , Mondes, 6e soir.
8Par fois : on écrit aujourd'hui parfois (voy. ce mot). 9D'autres fois, en d'autres moments. Il est gai d'ordinaire, mais, d'autres fois, il est abattu. 10Une fois, jadis.
Il était une fois un roi et une reine qui.... Enfants, il était une fois Une fée appelée Urgande , BÉRANG. , Petite fée. Il signifie aussi dans une certaine occasion, à une certaine époque. J'étais une fois à lire, lorsque.... Une fois que je passais près de lui, il m'appela.
11Toutes les fois que ou à toutes les fois que, aussi souvent que.
On sentira qu'à toutes les fois que le coeur s'accourcira, il pressera le doigt , DESC. , Foetus.
Telle a été depuis le commencement du seizième siècle la situation de la France, que, toutes les fois qu'elle a été en guerre, il a fallu combattre à la fois vers l'Allemagne, la Flandre, l'Espagne et l'Italie , VOLT. , Louis XIV, 12
12Une fois que, loc. conj. Dès que, aussitôt que. Une fois que je serai parti. Par ellipse. Une fois parti, je ne reviendrai plus. On dit dans le même sens : dès qu'une fois, lorsqu'une fois. Dès qu'une fois j'aurai le livre, je le lirai. Lorsqu'une fois il se met à raconter ses campagnes, il ne finit plus. 13De fois à autre, loc. adv. De temps à autre. Il vient me voir de fois à autre. 14À la fois, tout à la fois, loc. adv. En même temps, ensemble.
Ce jour nous fut propice et funeste à la fois , CORN. , Hor. I, 2
Et mon coeur, qui doit tout et ne voit rien permis, Souffre tout à la fois deux tyrans ennemis , CORN. , Oedipe, IV, 5
Il mange, il conte, il plaisante, il interrompt tout à la fois , LA BRUY. , V
Et je cours vous venger Et punir à la fois le cruel stratagème Qui s'ose de mon nom armer contre vous-même , RAC. , Iphig. III, 6
Nous ne sommes pas comme les anciens Romains, qui étaient à la fois guerriers, jurisconsultes et philosophes , VOLT. , Lett. Damilaville, 23 nov. 1767
Quelque grande que soit la pluie, un petit oiseau n'en reçoit qu'une goutte à la fois , BERN. DE ST-PIERRE , Chaum. indienne.
15Toutes fois et quantes, toutes et quantes fois, locution vieillie qui signifie toutes les fois que.... Une fois n'est pas coutume. Qui donne promptement donne deux fois. Il n'y a que la première fois qui coûte. Le substantif fois ne peut jamais être employé avec l'article sans qu'il y ait un adjectif entre ces deux mots. L'adjectif tout est le seul qui ne se mette pas à cette place ; on le met devant l'article. Les phrases suivantes doivent donc être condamnées : Songez aux fois où il vous a battu ; Je suis des fois obligé de me fâcher. Il faut : Songez aux nombreuses fois où il vous a battu ; Je suis certaines fois obligé de me fâcher. Cependant, comme ici c'est une affaire d'usage et non de grammaire, on pourrait dire, correctement, mais d'une façon moins usitée : Songez aux fois qu'il vous a battu. J'ai marqué les fois qu'il est venu. XIe s.
Guenes respont : ne vous à ceste feiz ... , Ch. de Rol.
XIIe s.
Trois fois [il] le point ; cil [le cheval] cort par tel vigor.... , Ronc. p. 54
N'en soufrist plus à icele foiée , ib. p. 118
Par tantes foiz [j'] ai esté assailliz Que je n'ai mais pooir de moi defendre , Couci, v
Set feiedes en jur, loenge [je] dis à tei , Liber psalm. p. 197
De la geste Francor [j'] orrai à la foïe , Sax. VII
À mon pooir [je] vous ai conseillé mainte fie Et encor vous conseil.... , ib. X
XIIIe s.
De lui [il] ne se voloit nule fois esloigner , Berte, XI
En Hongrie en [pour cela] alerent messagier par deus fois , ib. LXI
Mainte fois [j'] en ai puis à lui raison tenue [parlé] , ib. CXXIV
Chascuns me bati sa foiée [à son tour], Tant que l'eschine ai peçoiée [mise en pièces] , Ren. 18831
Toutes les fois c'Adam feri En la mer, que beste en issi, Cele beste s'i retenoient, Quele que fust, et aprivoient , la Rose, v. 98
Ours ne lion n'est ne beste sauvage Qui, tel foiz est, ne fraigne son vouloir De faire mal et ennui et domage , Eust. le peint.
Li bastart qui sont né en mariage, sont à le [la] fois [par fois] prové en le [la] maniere que noz deismes dessus, et à le [la] fois en autre maniere , BEAUMANOIR , XVIII, 14
Car li Turc ierent [étaient] jà el val de l'Escoler, Par dis fies cent mile, tant les peut-on esmer [estimer] , Ch. d'Ant. VI, 1082
XIVe s.
Il avient qu'il aloit une foiz tout seul par un bois , ORESME , Eth. 44
Un malvais home fera plus de mal dis mille fois que une malvaise beste , ORESME , ib. 208
Acneter à une fois conjoinctement quatre cens livrées de terre , DU CANGE , auxilium
Va s'ent Pietres li rois tout seul sans compaignie Par dessus Passefer [son cheval] qui.... Celui jour lui sauva par quatre fois la vie , Guesclin. 15087
XVe s.
Une fois perdoient, le plus gagnoient [ils perdaient quelquefois et le plus souvent gagnaient] , FROISS. , II, II, 29
Mais allez ailleurs impetrer benefice, car de mon heritage vous n'aurez nient, et une fois pour toutes je vous le defends , FROISS. , II, III, 22
Ce croquart chevauchoit une fois un jeune coursier fort embridé , FROISS. , I, I, 325
Au voir dire et raconter, c'estoit grand'merveille de ce qu'ils faisoient [les pillards en campagne] ; ils espioient, telle fois estoit, et bien souvent, une bonne ville ou un bon chastel, une journée ou deux loin ; et puis s'assembloient vingt ou trente brigands.... , FROISS. , I, I, 324
Et firent si grand bruit de corner de leurs grands cors, tout à une fois, et de huer après, tout à une voix, que.... , FROISS. , I, I, 42
Si maintenant se partent à bon marché de nous, une autre fois retourneront-ils par autre parti en nos mains ; si payeront lors une fois pour toutes , FROISS. , II, III, 13
En son dangier [pouvoir] passer ainsi convient, Et tost ou tard chacun sa fois [son tour] y vient , ALAIN CHART. , Débat des 2 fortunes.
Et y eut aucuns qui dirent lors : regardez ce bon enfant Daulphin, qui met sa cornette en forme que les Armaignacs le font, il nous courroucera une fois , JUVÉN. , Charles VI, 1413
C'est assez, troupe honorable, De ces gentils chants virois ; Il fault se lever de table, Le reste en une aultre fois , BASSELIN , Vau de Vire, 14
À l'appetit le plus des fois [le plus souvent] de ceux qui ne l'ont point desservy [mérité] , COMM. , V, 18
Elle ne laissa pas de leur bailler toujours audience, chacun à sa fois, puisqu'ils la requeroient , LOUIS XI , Nouv. XXXIII
XVIe s.
Il y en a trois fois autant , MONT. , I, 182
Ils sacrifierent cinquante hommes tout à la fois , MONT. , I, 229
Ce à quoi les plus hardis penseroient à deux fois , MARG. , Nouv. XVI
La carpe demenoit la queue fois à fois , DESPER. , Contes, XXXVII
J'ay basty une cité qui en gloire et en grandeur d'empire sera une fois la premiere du monde , AMYOT , Rom. 45
Il ne luy fournissoit argent que bien escharsement et bien peu à la fois , AMYOT , Péric. 68
Quand ils estoient une fois tumbez en la fange, ilz ne se pouvoient jamais plus relever , AMYOT , Timol. 38
Ilz se vindrent joindre aux Insubriens, qui estoient plusieurs fois autant , AMYOT , Marcell. 6
Wallon, fèie ; nam. fîe ; Hainaut, fos, fau ; dauph. veï ; provenç. vetz, vegada, voguada, fetz ; espagn. et portug. vez ; ital. vece. Le provencal et le vieux français présentent deux formes, l'une fois, vetz, l'autre feiede, foïée, fiée, fie, vegada. La première vient du latin vices, fois, avec changement du v en f, dans le français et même, pour une seule forme, dans le provençal ; la seconde en est dérivée, comme si le latin vices avait donné vicata. On trouve à foi.
Carillo me fit prendre à foi de corps par quatre esclaves, et il me fit porter dans la felouque , RETZ , IV, 348
Ce paraît être une corruption pour faux ou faut (voy. FAUX-DU-CORPS).