fluidite

Prononciation : flu-i-di-té
Nature : s. f.

État de ce qui est fluide.
Toute fluidité a la chaleur pour cause, et toute dilatation dans les corps doit être regardée comme une fluidité commençante , BUFF. , Hist. min. Introd. part. exp. Oeuv. t. VIII, p. 5, dans POUGENS.
L'esprit-de-vin même perd sa fluidité [dans les régions boréales] , RAYNAL , Hist. phil. XVII, 5
Si l'on considère toutes les causes qui troublent l'équilibre de l'atmosphère, sa grande mobilité due à sa fluidité et à son ressort.... , LAPLACE , Expos. IV, 13 Fig.
Fluidité du discours , TALLEMANT , Plutarque, t. V, Vie de Cicéron, dans RICHELET
Au XVIIe siècle, fluidité était de trois syllabes : Les atomes conjoints avecque la lumière Par leur extrême fluidité, DESHOUL. Exorde de Lucrèce. Fluide.