FLEXIBLE

Prononciation : flè-ksi-bl'
Nature : adj.

1Qui se laisse courber plus ou moins facilement jusqu'à un certain point sans se briser.
Ces expériences apprennent que le bois du pied est plus fort et moins flexible que celui du sommet , BUFF. , Hist. nat. t. VIII, p. 208, dans POUGENS
....La nymphe invisible, Qui, dans sa prison flexible, Reçoit vos embrassements, Sous l'écorce qui la presse Répond à votre tendresse Par de doux frémissements , DELAV. , Paria, II, 6
2Fig. Qui cède facilement aux impressions qu'on veut lui donner. Caractère flexible.
Le Seigneur à mes maux est devenu sensible, Dit-il, et, la pitié l'ayant rendu flexible, Lui-même il a voulu descendre à mon secours , CORN. , Imit. II, 9
L'amour de la volonté de Dieu... retranche toute attache de la pratique de ces exercices, et il nous rend flexibles à les changer, quand Dieu le veut , NICOLE , Ess. mor. 2e traité, chap. 8
Je n'ai point cette roideur d'esprit des vieillards ; je suis flexible comme une anguille, et vif comme un lézard, et travaillant toujours comme un écureuil , VOLT. , Lett. d'Argental, 22 oct. 1759
Il est bon d'être ferme par tempérament et flexible par réflexion , VAUVENARGUES. , Max. CXCI
Rencontre de tant de génies divers, façonnant sous leurs mains la rudesse encore flexible du langage , VILLEMAIN , Dict. de l'Acad. Préface Esprit flexible, esprit qui passe avec facilité d'un travail, d'un sujet à un autre. Voix flexible, voix aisée qui passe facilement d'un ton à un autre.
La voix de Mentor n'avait aucune douceur efféminée, mais elle était flexible, forte, et elle passionnait jusqu'aux moindres choses , FÉNEL. , Tél. VIII
FLEXIBLE, SOUPLE. Au propre, ce qui est souple plie et revient, après avoir plié, si la pression cesse. Ce qui est flexible, plie également, mais revient ou ne revient pas, car le mot n'implique rien à cet égard. Au figuré, la distinction se poursuit : un caractère flexible fléchit ; un caractère souple fléchit aussi, mais c'est pour revenir, fléchir de nouveau, et de la sorte s'adapter aux diverses circonstances. Caractère souple se peut prendre en mauvaise part, et flexible ne s'y prend pas. XIVe s.
Le cartilage, de complexion froide et seiche, insensible et flexible aucune fois , H. DE MONDEVILLE , f° 9
XVIe s.
Estre flexible à toute docilité et à la comprehension du hault savoir , JEHAN LEMAIRE , Pallas parlant à Pâris, dans PALSGRAVE
Je ne puis pas avoir le jugement si flexible , MONT. , II, 344
Lat. flexibilis, de flexum, supin de flectere, fléchir.