FLEURON

Prononciation : fleu-ron
Nature : s. m.

1Ornement en forme de fleur. Les fleurons d'une couronne. Une étoffe où il y a des fleurons. Fig. C'est un des plus beaux fleurons de sa couronne, le plus beau fleuron de sa couronne, c'est une des importantes prérogatives, une des plus belles provinces du prince. Il se dit aussi de ce qu'il y a de plus avantageux pour une personne. Il a perdu le plus beau fleuron de sa couronne.
Plus beau fleuron n'est en votre couronne , LA FONT. , Belph.
Fig.
Songez à vous, mon cher confrère ; mettez les derniers fleurons à votre couronne par les Barmécides [titre d'une pièce de théâtre] , VOLT. , Lett. Laharpe, 19 nov. 1777
2Ornement qu'on place dans les endroits d'un livre où il reste de l'espace à remplir et sur le dos des livres ; ainsi dit parce qu'autrefois il représentait ordinairement des fleurs. 3Terme d'architecture. Ornement sculpté, et représentant une feuille ou une fleur. 4Terme de botanique. Chacune des petites fleurs dont la réunion forme une fleur composée. Demi-fleuron, ou fleuron ligulé, nom donné à la disposition des fleurs composées dans laquelle le limbe de la corolle se termine par une lame unilatérale et dentée. 5Fleuron et fleurette s'est dit, par plaisanterie, pour fleurette simplement, au sens de propos galant.
Quand, près de quelque objet, vous jouez quelquefois, Quoiqu'en pleine santé, d'être presque aux abois, Et que vous débitez et fleurons et fleurettes Pour mieux peindre des maux qu'à plaisir vous vous laites , TH. CORN. , l'Am. à la mode, I, 3
6Légère étoffe de laine, de soie et de fil. 7Synonyme de fleuret 3.
Ce ne fut pas un maigre passe-temps de lui voir faire des fleurons, des passages et des cabrioles , Francion, IV, p. 155
XIVe s.
Une petite couronne d'or, à treize florons, et a, en chascun fleuron, une esmeraude contrefaitte, trois grosses perles et un grenat , DE LABORDE , Émaux, p. 198
XVIe s.
Plaise vous donc, noble fleuron royal.... , MAROT , II, 92
Dérivé de fleur ; ital. fiorone.