FLATTERIE

Prononciation : fla-te-rie
Nature : s. f.

Action de flatter, louange fausse ou exagérée donnée dans une vue intéressée.
....Sa sotte flatterie Eut un mauvais succès , LA FONT. , Fabl. VII, 7
Je ne trouve partout que lâche flatterie , MOL. , Mis. I, 1
Son humeur satirique est sans cesse nourrie Par le coupable encens de votre flatterie , MOL. , ib. II, 5
Il dit qu'il s'était trouvé dans une compagnie de grande conséquence, où votre mérite, votre sagesse, votre beauté avaient été élevés jusqu'aux nues, et que même on y avait compris le goût et l'amitié que vous aviez pour moi ; si cette fin est une flatterie, elle m'est si agréable que je la reçois à bras ouverts , SÉV. , 142
Combien de fois arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [de son élève, le dauphin] ! , FLÉCH. , Duc de Montausier.
La flatterie est un commerce honteux qui n'est utile qu'au flatteur , LA BRUY. , Théophr. II
Tous ceux qui l'encensaient, le voyant perdu sans retour, changèrent leurs flatteries en des insultes sans pitié , FÉN. , Tél. XI
Ne voyez-vous pas, lui répondit Mentor, que les princes gâtés par la flatterie trouvent sec et austère tout ce qui est libre et ingénu ? , FÉN. , ib.
La flatterie n'est autre chose qu'un commerce de mensonge fondé d'un côté sur l'intérêt, et de l'autre sur la vanité , ROLLIN , Hist. anc. oeuv. t. II, p. 120, dans POUGENS
Quittez l'art avec nous, quittez la flatterie, Ce poison qu'on prépare à la cour d'Étrurie , VOLT. , Brutus, I, 2
XIIIe s.
Et cil qui tiex [telles] paroles oient, S'en glorefient et les croient, Ausinc com se fust evangile, Et tout est flaterie et guile , la Rose, 4896
Mais de ce trop grant tort avoit, Qu'il disoit plus qu'il ne savoit, Et tous jors par ses flateries Ajoustoit as choses oïes , ib. 14781
XIVe s.
Sire, je vous le di sans nulle flaterie, Comme au plus souffisant et de roial lignie , Guesclin. 10574
XVIe s.
Comme ainsi soit que plusieurs fussent pleins d'orgueil et de presomption, desquels il estoit expedient de rabattre la vaine flaterie [confiance] , CALVIN , Instit. 779
La flatterie la pire qui soit est celle qui est couverte , AMYOT , Com. discern. le flatt. de l'ami, 8
Flatteur ; provenç. flataria.