FLAN

Prononciation : flan
Nature : s. m.

Terme de pâtisserie. Tarte faite avec de la crème fouettée, des oeufs et de la farine. XIIIe s.
De chaus flaons à bone mine , BARB. , Fabliaux, IV, 91
XIVe s.
Tout li froisse et esmie les costes et les flans ; Janmais ne mengnera, à la Pasque, de flans , Baud. de Seb. VII, 698
Wallon, floiou ; génev. flon ; provenç. flauzon ; ital. fiadone ; bas-lat flato, flatonis ; anc. haut allem. flado ; allem. Fladen ; holl. vlaade. Est-ce le bas-latin qui vient du germanique, ou le germanique qui vient du bas-latin, qui alors proviendrait du latin flare, souffler ? Terme de monnayage. Pièce de métal qu'on a taillée et préparée pour en faire une pièce de monnaie, un jeton, une médaille. XIVe s.
Jehan de Gennes, ouvrier de monnoye, a esté prins et emprisonné pour souspeçon d'avoir ouvré flaons de monnoye qui n'estoient pas de bon aloy , DU CANGE , flans.
Flan 1 ; ainsi dit par assimilation du flaon (bas-lat. flato) du monnayage avec le flaon, gâteau.