FLAMBER

Prononciation : flan-bé

1V. n. Jeter de la flamme. Le bois sec flambe promptement. Substantivement.
Quand, au flamber du feu, trois vieilles rechignées Vinrent à pas comptés.... , RÉGNIER , Sat. X
Fig.
Puis tout flambant de joie en France revenant , RÉGNIER , Épît. XVI
Préférons, puisqu'enfin nos coeurs flambent encor, Aux discours larmoyants le choc des coupes d'or , V. HUGO , Voix, 6
2V. a. Passer quelque chose par la flamme. Flamber des hardes. 3Terme de cuisine. Passer à la flamme d'un feu clair une volaille ou autre oiseau plumé pour en ôter les petites plumes qu'on n'a pu arracher avec la main. Il se dit aussi du cochon et du cochon de lait, qu'on passe à la flamme, pour en brûler les poils. Faire tomber sur un chapon, sur un cochon de lait, sur des alouettes, quelques gouttes de lard fondu, qu'on allume et qu'on fait flamber. 4Flamber un chapeau, en brûler les longs poils. Flamber les cuirs, les disposer à recevoir le suif. Flamber un canon, faire brûler de la poudre dedans, avant de le charger, pour en faire la première épreuve. Flamber un fusil, des pistolets, y brûler une amorce par précaution quand il y a longtemps qu'on s'en est servi. 5Terme de marine. Flamber un navire, flamber le capitaine d'un navire, hisser le numéro du navire avec le signal du mécontentement, quand l'amiral ou le commandant d'escadre est mécontent de la manoeuvre qu'a faite un bâtiment. 6Fig. Dépenser follement. Il a flambé sa fortune en peu de temps. Dévaliser au jeu ou autrement.
Je vis l'autre jour, de mes propres yeux, flamber un pauvre célestin ; jugez comme cela paraît à moi, qui suis accoutumée à vous [Mme de Grignan, qui était joueuse] , SÉV. , 279
XVIe s.
Nicolas Nail flambé avant mourir , D'AUB. , Hist. I, 76
Et comme le bonhomme crioit au ciel, et regardoit d'yeux flambans son parricide, il en receut quatre coups de poignard dans l'estomach , D'AUB. , ib. II, 418
Attendu la très dangereuse combustion que pouvoit faire flamber en icelluy ceste diversité de religions , CARLOIX , VIII, 16
N'y voir flamber [briller] au poinct du jour les roses , RONSARD , 34
Voyant que toute apparence de peste estoit hors du chasteau de Rosny, où l'on avoit osté les meubles des lieux où il y avoit eu de la peste, et bien éventé et flambé les logements, vous y ramenastes madame vostre femme , SULLY , Mém. t. I, p. 256, dans LACURNE
Flambe. L'ancienne langue disait flamer, usité jusqu'au XVIe siècle. FLAMBER. Ajoutez : - REM. Flamber une bouche à feu, un fusil, des pistolets, c'est les tirer à poudre à faible charge. Cela se fait non comme épreuve, mais pour enlever l'humidité.